Accueil > Tourisme > À Jarnac, le pari d’un hôtel haut de gamme

Tourisme 31 janvier 2013

À Jarnac, le pari d’un hôtel haut de gamme



Enregistrer au format pdf

Après avoir repris « Le restaurant du château » en décembre 2004, Ludovic Merle ouvre l’hôtel Ligaro et vise la clientèle des maisons de cognac.

Jarnac, siège de plusieurs grandes maisons de cognac (Courvoisier, Delamain, Braadstadt-Tiffon, Louis Royer, Hine) avait perdu depuis plusieurs années ses capacités d’accueil en hôtellerie. « Le Terminus » avant sa fermeture définitive ne répondait plus, et de loin, aux normes d’accueil en vigueur et aucun projet sérieux n’avait été envisagé pour lui succéder.

Ludovic Merle et Caroline Rooney

Fils de restaurateurs - ses parents tiennent « l’Abri des pins » à Bourras - Ludovic Merle s’est formé auprès de grandes tables avant de reprendre « Le restaurant du Château », réputé pour la haute qualité de sa table. En huit ans, il fait progresser encore l’établissement.
Sa rencontre et son union avec Caroline Rooney, Irlandaise, chargée des relations presse au BNIC de Cognac, ont amené le couple à envisager la création d’un hôtel haut de gamme sur Jarnac. « Avec 5 enfants à élever il m’était de plus en plus difficile de travailler sereinement tout en menant de front une vie familiale. Le fait de cesser mon activité professionnelle à permis de pouvoir envisager concrètement la création de l’hôtel » explique Caroline qui, de façon naturelle, prend en charge l’accueil et les relations avec les offices de tourisme à l’étranger.

« Les maisons de cognac souhaitent pouvoir accueillir leur clientèle étrangère dans des établissements de prestige, ce qui manque un peu sur la région. Nous avons fait une étude de marché serrée en prenant en compte cette demande, celles des différentes manifestations culturelles et des acteurs du tourisme avant de lancer notre projet. » reprend Ludovic Merle qui s’appuie sur la forte progression du marché du cognac à l’export pour asseoir la rentabilité et la pérennité de son projet.

Une maison de la famille Royer, datant du 19ème siècle, située face à l’église de Jarnac et qui accueillit quelque temps Sacha Distel, fut choisie pour aménager 10 chambres. L’une d’elles a été créée dans une loge située sur les remparts de la ville, de l’autre côté du petit jardin.
De 25 à 51 m2, disposant de lits de 2mx2m avec literie percale-satin, d’un coffre-fort, d’un mini-bar, leur tarif de nuitée varie de 180 à 350 euros. « Pour une prestation équivalente, il faut aller sur Bordeaux, mais notre investissement de 800 000 euros se justifie au regard de nos objectifs qui sont d’accueillir, outre les touristes, des mariages et autres grandes réunions familiales. La restauration étant réalisée par les cuisiniers du Restaurant du Château qui disposeront d’une cuisine à l’hôtel. »
Ouvert mi-septembre, l’hôtel « Ligaro » (initiales des trois derniers enfants du couple : LIam, GAbrielle et ROsanna) accueille déjà ses tout premiers clients séduits par le cadre. Mais les travaux d’aménagement sont à peine achevés que débutent ceux qui mèneront à huit chambres supplémentaires, une piscine et un spa ; un signe de confiance en l’avenir de la part d’un patron de 36 ans qui, en quelques années, est devenu un chef d’entreprise avisé.

Patrice Fougeray

Hôtel Ligaro : 74, Grand Rue - 16200 Jarnac
Tél. 05 45 32 71 38
www.hotel-ligaro.com



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.