Accueil > Entreprises > A la découverte d’Hydrocut avec l’+xpérience

Entreprises 8 juin 2016

A la découverte d’Hydrocut avec l’+xpérience



Enregistrer au format pdf

Mettre en avant les métiers de l’artisanat à travers des « portes ouvertes » sous forme d’ateliers, chez certains de ses clients professionnels, tel est le principe de l’+xpérience pilotée par le réseau des Banques Populaires sur l’ensemble du territoire français. Cette année, du 3 au 11 juin, chacun a la possibilité de s’inscrire gratuitement sur www.lexperience.banquepopulaire.fr afin de découvrir un métier, une entreprise de son territoire.


Hydrocut, jeune entreprise rochelaise, participe pour la seconde fois à cette opération de médiatisation qui concerne 16 autres sites sur La Rochelle et ses environs. Patrice Dorin, le dirigeant fondateur, s’est donc prêté au jeu le vendredi 3 juin dans ses locaux de la zone industrielle de Périgny. Seulement trois inscrits sur sept s’étaient déplacés pour découvrir les subtilités de la découpe sous jet d’eau haute pression, mais pendant une heure, point de temps mort, les visiteurs, venus de Saint Palais à côté de Royan, ne tarissaient pas de questions. Il faut dire que l’idée qu’un jet d’eau, sous pression, puisse découper de l’acier jusqu’à 2 centimètres d’épaisseur impressionne. La machine, qui a constitué le principal investissement de Patrice Dorin lors du lancement de son activité, occupe une bonne partie de son atelier. La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique l’a suivi dans cette aventure entrepreneuriale. « Aujourd’hui, après 18 mois d’activité, j’espère pouvoir bientôt stabiliser le carnet de commandes de façon à pouvoir recruter une personne en production et me consacrer davantage à la partie commerciale. »
Les clients d’Hydrocut sont des professionnels dans le domaine de la mécanique, du nautisme, voire même de la décoration. Il faut dire que ce système de découpe par jet d’eau chargée d’un sable abrasif australien s’adapte à tout type de matériaux : l’aluminium, le verre, le marbre, les matériaux composites, le stratifié compact, la mousse…
« Contrairement au laser qui fait chauffer la matière, l’eau permet un travail très précis, sans élévation de température  » expliquait Patrice Dorin à ses visiteurs, surpris par le résultat. Différentes pièces avaient été soigneusement exposées, ainsi que les chutes de matières qui, pour la plupart, n’ont pas encore trouvé de solution de recyclage.

Hydrocut ouvre à nouveau ses portes vendredi 10 juin 2016 à 10 heures, il est encore temps de s’inscrire, c’est à voir ! www.lexperience.banquepopulaire.fr



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.