Accueil > Entreprises > Clubs et réseaux > CJD nord Deux-Sèvres, retour sur une soirée prestige exceptionnelle

Clubs et réseaux 30 mars 2016

CJD nord Deux-Sèvres, retour sur une soirée prestige exceptionnelle



Enregistrer au format pdf

La dynamique collective du nord Deux-Sèvres s’est emparée de Bocapole jeudi 24 mars grâce à la mobilisation des jeunes dirigeants du CJD et à la participation de cinq personnalités attachantes et hautes en couleurs, le tout devant un public de plus de 1000 chefs d’entreprises et décideurs.

Michael Jones, Fabien Galthié et Philippe Maindron ne se connaissaient pas mais tous ont su partager avec le public anecdotes et expériences autour d’un sujet parfaitement maîtrisé : la dynamique collective. Jérôme Pitorin, Bressuirais, journaliste et animateur de l’émission « Echappées Belles » sur France 5 a su orchestrer le jeu des questions, écouter et inciter les invités à "lâcher prise" pour le plus grand bonheur du public. Si l’on croyait Michael Jones un peu réservé, il n’en a rien été, il a montré une personnalité drôle et attachante, en évoquant sa collaboration avec Jean-Jacques Goldman et les concerts pour les Restos du Coeur. Fabien Galthié, quant à lui, ancien joueur et entraineur de rugby a enchanté le public au fil d’anecdotes cocasses vécues notamment avec son équipe à Montpellier et à Paris. Une prestation digne d’un one-man-show avec beaucoup d’auto dérision. Quant au vendéen, Philippe Maindron, plus connu localement en tant que créateur et président du festival de Poupet, à 55 ans, ce chef d’entreprise a su captiver l’attention en partageant ses initiatives décalées qui suscitent à chaque fois un engouement collectif comme ce festival au succès sans faille ou encore "La Meule Bleue" un projet fou autour de la mobylette.
Très masculine, cette brochette d’intervenants a vu ses prises de parole ponctuées par la verve de l’excellente comédienne et auteure, Chloé Martin.
Une belle soirée prestige, savamment équilibrée, sans excès, mais avec efficacité, comme le CJD nord Deux-Sèvres sait les organiser. Avec la présence du président national du Centre des Jeunes Dirigeants Richard Thiriet, on peut dire que le succès était total avec, cerise sur le gâteau, un mini-concert live de Michael Jones accompagné de ses deux musiciens sur les titres les plus connus de Jean-Jacques Goldman. A noter que le CJD a reversé un euro sur chaque entrée payante à l’association des Restos du Cœur de Bressuire.

Rendez-vous en 2018 pour une nouvelle édition.












Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.