Accueil > Actualités > Conjoncture dans la Vienne, l’enquête du MEDEF

Actualités 19 mai 2016

Conjoncture dans la Vienne, l’enquête du MEDEF



Enregistrer au format pdf

Le MEDEF de la Vienne vient de réaliser son enquête trimestrielle de conjoncture auprès de 113 chefs d’entreprise du département employant plus de 9000 salariés. Il en ressort de nombreux signaux positifs, conformes à la tendance nationale car 40% des entrepreneurs ayant répondu jugent leur activité au premier trimestre 2016 "satisfaisante".

"La prévision d’activité s’améliore également. Après avoir chuté de 10 % fin 2015, la part des entreprises prévoyant une activité satisfaisante atteint 34%. Simultanément, seules 3% des entreprises anticipent une activité mauvaise pour le prochain trimestre, une tendance qui n’avait pas été observée depuis 16 ans !"

Par secteur d’activité

"Les secteurs liés à l’industrie (automobile, équipements, électrique et électronique) sont bien orientés, au même titre que la métallurgie. Ils sont plus d’un entrepreneur sur deux (de 50% à 55%) à juger leur activité satisfaisante et 43% (+15% par rapport à décembre 2015) pour la métallurgie, ce qui constitue un bon signal. Ces industries bénéficient d’une demande favorable et de débouchés internationaux.
Les services bénéficient également d’une activité soutenue. Ils sont plus d’un entrepreneur sur deux à considérer leur activité satisfaisante (57% contre 50% en décembre) pour les clientèles d’affaires (41% en moyenne, tous services confondus) et sont plus de deux sur trois à prévoir une activité satisfaisante (67% : clientèles d’affaires) pour le trimestre à venir (48% en moyenne : tous services).
Le BTP semble également reprendre de la vigueur avec 40 % des entreprises satisfaites de leur activité (17% en décembre). La prudence demeure pour le trimestre à venir avec seulement une entreprise sur dix (11%) qui prévoit une activité satisfaisante.
Les activités commerciales ont ralenti au premier trimestre ; leur activité est jugée moyenne pour la majorité des entrepreneurs du secteur. Les prévisions font état d’une amélioration à venir."

L’emploi au rendez-vous

"Ces entreprises sont plus d’une sur quatre (27%) à prévoir d’augmenter leurs effectifs, au même niveau qu’au trimestre précédent. Parallèlement, moins d’une dix (7%) envisage de réduire ses effectifs, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis septembre 2013. Les prévisions de chômage partiel sont, elles aussi, faibles, avec 4% des entreprises qui envisagent d’y recourir.
Les industries liées à l’automobile, l’électricité, l’électronique et les équipements sont ainsi plus de 50% (40% au trimestre précédent) à souhaiter procéder à des recrutements.
Les activités de services envisagent elles aussi d’augmenter leurs effectifs pour plus de 40% d’entre elles (contre 29%, en moyenne, au trimestre précédent)."

A l’international

Près de neuf entreprises de la Vienne sur dix (88%) réalisent une part de leur chiffre d’affaires à l’export. Cependant, pour 63% d’entre elles, l’export représente moins de 5% du chiffre d’affaires.
La métallurgie, l’automobile et équipements et les industries liées à l’électrique ou l’électronique sont les principales entreprises représentées. Ces dernières sont près d’une sur trois à réaliser un chiffre d’affaires (CA) supérieur à 50% à l’export (27% pour l’automobile et les équipements et 33% pour l’électrique et l’électronique).
Les entreprises liées à la métallurgie sont, quant à elles, 17% à réaliser un chiffre d’affaires compris entre 5% et 20% à l’export et 13% pour un chiffre d’affaires compris entre 20% et 50%."

Du mieux côté trésoreries

"Un peu plus d’une entreprise sur trois (37%) juge sa trésorerie satisfaisante, en léger rebond par rapport au trimestre précédent (31%). Malgré le nombre encore trop faible d’entrepreneurs ayant une trésorerie satisfaisante, nous constatons un recul des situations de trésorerie critiques. Ainsi, le nombre d’entreprises ayant une trésorerie tendue voire très tendue s’établit à 16%, contre 35% au trimestre précédent et 20% il y a un an, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis mars 2012.
Les prévisions s’inscrivent également dans une perspective de redressement. Ainsi, 43% des entrepreneurs prévoient de disposer d’une trésorerie satisfaisante (contre 27% en décembre 2015) et ils sont un peu plus d’un sur dix à prévoir une trésorerie tendue (36% en décembre 2015).
Les secteurs industriels et les services profitent d’une activité favorable pour consolider leur trésorerie. Ils sont ainsi respectivement plus d’un sur trois et deux sur trois à juger leur trésorerie satisfaisante.
Le commerce de gros et de détail bénéficient eux aussi de trésoreries jugées satisfaisantes tandis que les activités d’imprimerie et d’agroalimentaire ont une trésorerie jugée moyenne.
Enfin, le BTP connaît encore une situation contrastée mais en amélioration. Elles sont ainsi près de deux entreprises sur trois (60%) à juger leur trésorerie moyenne contre une sur trois (33%) au trimestre précédent.

Point de vue sur le projet d’impôt à la source

"Seulement un entrepreneur sur quatre (24%) se déclare favorable au prélèvement de l’impôt à la source alors que près des deux tiers y sont hostiles (60%).
La majorité des entrepreneurs craint au contraire d’assister à une complexification supplémentaire, dont le coût et les difficultés pratiques restent encore à évaluer.
Ils soulignent ainsi l’incapacité de l’État à définir des règles simples et l’absence de contreparties offertes.
Demeure également la question de la confidentialité des informations. Certains entrepreneurs indiquent ainsi ne pas vouloir intervenir dans la vie privée de leur salarié et ils rappellent qu’ils n’ont pas vocation à se substituer à l’État, notamment dans la collecte de l’impôt.
Ainsi, pour les entrepreneurs de la Vienne, une mesure qui pourrait être simplificatrice risque de devenir une contrainte qui n’entraînera qu’une inflation des tâches administratives et de leurs coûts."



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.