Accueil > Actualités > Développement durable > Energie, de grandes ambitions dans le Thouarsais

Développement durable 4 septembre 2015

Energie, de grandes ambitions dans le Thouarsais



Enregistrer au format pdf

Les 5e rencontres nationales Energie et Territoires Ruraux viennent de s’achever à Thouars. Pendant 3 jours, près de 400 participants du réseau TEPOS (Territoires à énergie positive), venus de toute la France, ont pu échanger leurs expériences afin de trouver les clés pour progresser dans leur démarche.

Après Mimizan l’an passé, c’était donc au Thouarsais de bénéficier de ce coup de projecteur sur ses initiatives en matière énergétique avec en vedette, le fameux TIPER, parc dédié aux énergies renouvelables, issu de la reconquête d’une base militaire. Une satisfaction pour Bernard Paineau, le président de la Communauté de communes qui ne compte pas s’arrêter là et ambitionne de placer le Thouarsais au premier rang national dans les prochaines années . "Cet événement met en lumière tout le travail réalisé sur le territoire depuis 10 ans avec TIPER, énergies renouvelables à l’échelle industrielle et ses 56 megawatts installés à terme (dans 2 ans avec le projet de gazéification)." 56 mégawatts, on est pourtant bien loin de l’énergie positive (produire plus que l’on ne consomme) puisque ça ne représente que 15% environ de la consommation du Thouarsais, mais l’élu ne désarme pas : "il faut que l’on travaille aussi sur l’autre volet qui consiste à impliquer la population. Produire c’est bien mais il faut aussi consommer moins. Et puis il y a une citation que j’aime bien : l’ambition, l’utopie, il ne faut pas avoir peur d’en avoir parce que ça fond à la cuisson !."

Karin Mottl, directrice du Parc écoénergétique de Bruck en Autriche

Il faut dire que lors de la conférence de mercredi après-midi, un témoignage venu d’Autriche a laissée l’assistance admirative alors que comme à l’accoutumée nous croyions être les meilleurs ! Karin Mottl, directrice du parc écoénergétique de Bruck en Autriche créé en 1995 a pu expliquer comment, en 20 ans, les habitants, les élus, les entreprises, ont réussi à se mettre en réseau sur un territoire de 27 communes et 75000 habitants pour tendre vers le 100% d’énergies renouvelables. En Autriche, plus d’un tiers des territoires sont ainsi engagés dans une démarche à la fois de production, d’économies d’énergies, mais aussi d’implication des habitants. Déjà, Bruck An Der Leitha (7500 habitants) a réussi le pari de l’énergie positive.
Des projets sont financés par la population, des prix remis par les municipalités incitent les habitants à faire des travaux de rénovation énergétique chez eux, les plus jeunes peuvent participer à des ateliers pratiques, un accompagnement technique est assuré, 230 étudiants de plus de 30 pays suivent chaque année des cours dans un master scientifique sur des procédés innovants...
L’innovation n’est pas en reste puisqu’un dispositif de culture de micro-algues destinées à remplacer le colza tout en étant 100 fois plus performant comme ressource énergétique a été récompensé par l’Energy Globe World en 2013.
Un témoignage très intéressant, avec une information qui peut revêtir une importance toute particulière aujourd’hui : le fondateur de ce parc est un paysan bio : Herbert Stava. Il a su mobiliser une dizaine d’agriculteurs avec lui qui ont hypothéqué leur maison pour financer l’amorçage du projet. Aujourd’hui, la Banque Européenne a pris le relais pour accompagner les quelques 50 projets que le territoire a en prévision.
Bernard Paineau, président de la Communauté de communes du Thouarsais
Autre territoire à citer, plus proche celui-là : le Nord-Pas de Calais avec le discours sans langue de bois de Jean-François Caron, maire EELV de Loos en Gohelle, conseiller régional. Le Nord, territoire carboné, marqué par l’exploitation minière, entre dans la 3e révolution industrielle avec la ferme intention de ne plus être le dernier de la classe tout en en faisant pas l’impasse sur les hommes.

L’humain au coeur de la démarche

Impliquer les citoyens, c’est un message entendu donc par Bernard Paineau "Il faut rendre les citoyens acteurs car ils seront plus forts que les élus" ... si c’est un élu depuis 1989 qui le dit...
En attendant, les quelques 230 agents de la communauté de communes s’étaient mobilisés pour que les conditions d’accueil des participants soient optimisées, notamment dans les locaux à peine rénovés de l’Hôtel Tyndo du XVe. Les restaurateurs également, pour faire découvrir les produits locaux, même les jeunes de l’école de musique devaient distraire les participants pendant la soirée de clôture.

CR

Plus sur les territoires à énergie positive en France et ailleurs : www.territoires-energie-positive.fr



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.