Accueil > Actualités > Groupama Centre Atlantique, Louis-Olivier de Baglion très attaché aux valeurs (...)

Actualités 21 avril 2017

Groupama Centre Atlantique, Louis-Olivier de Baglion très attaché aux valeurs mutualistes



Enregistrer au format pdf

Groupama Centre Atlantique, dont le siège est à Niort, couvre 10 départements, de la Vendée à la Gironde et du Lot et Garonne à l’Indre. Les résultats 2016 de la caisse régionale viennent d’être dévoilés. Le résultat net positif de 20,2 millions d’euros permet à l’enseigne de se placer largement au-dessus des exigences légales du secteur. Toutefois, comme le rappelait le président de la fédération de la Vienne, Louis-Olivier de Baglion, "l’activité dépend aussi largement des aléas climatiques... "

"La Vienne est l’un des départements où les agriculteurs s’assurent le plus pour les aléas de récolte. Ainsi, près de 40% d’entre eux préfèrent assurer le fruit de leur travail contre 30 à 32% au niveau national. Cela fait 10 ans que nous proposons une multirisques climatique. Groupama ne gagne pas d’argent dessus, ainsi en 2016, pour 3 millions d’euros de cotisations, nous avons versé 6,5 millions d’euros pour des cultures sinistrées en céréales et viticulture notamment" explique le président.

Bruno Goichon, le secrétaire général de préciser : "Le contexte agricole est difficile. Nous restons le premier assureur de ce secteur qui représente 30% de notre chiffre d’affaires. Notre "offre stabilité" permet de compenser une perte de rendement et des variations de prix sur les récoltes. Ce que nous avons connu en 2016, statistiquement, n’arrivait que tous les 200 ans, mais avec le réchauffement climatique, il est à craindre d’autres épisodes. Nous avons d’ailleurs été contraints - et c’est rare - de faire appel à la réassurance."

Les certificats mutualistes, un investissement qui rapproche sociétaires et mutuelle

Lancés en janvier 2016, ces certificats, instaurés par la loi Sapin 2, permettent aux sociétaires qui le souhaitent d’investir leur épargne chez leur assureur mutualiste. Groupama peut ainsi renforcer ses fonds propres et ses clients sont assurés d’un rendement voté chaque année en assemblée. "Les fonds restent en interne" explique Bruno Goichon "en décembre, nous avions déjà levé 12,1 millions d’euros. Il n’y a pas de frais d’entrée, pas de frais de gestion et pour cette année un taux de rémunération de 3,1% a été voté en assemblée."
"Ce dispositif nous permet d’entretenir un autre lien avec nos sociétaires qui nous font confiance. Et qu’on se rassure, le niveau de rémunération n’est pas un "coupe de poing promotionnel", c’est une démarche qui s’inscrit pleinement dans nos valeurs, des valeurs auxquelles j’attache beaucoup d’importance" ajoutait le président.

La prévention, surtout auprès des jeunes

Groupama Centre Atlantique revendique des actions de prévention au profit de ses sociétaires depuis 60 ans. Que ce soit sur la conduite, les addictions notamment via Internet, les accidents domestiques, des actions concrètes sont menées avec des partenaires locaux comme le stage Centaure pour les jeunes avec le site de Poitiers ou des réunions d’information en partenariat avec l’association e-enfance.
Pour l’assureur, l’enjeu est important car si par exemple le nombre de morts sur les routes diminue, il est fréquent que des sinistres engendrent à l’unité autour de 20 millions d’euros de dépenses.

Un événement au profit des maladies rares le 21 mai au Lac de Saint Cyr

A travers sa Fondation Groupama pour la santé, le groupe mène depuis 15 ans des actions pour encourager la recherche sur les maladies rares qui touchent 3 millions de personnes en France. Ce sont ainsi 9 millions d’euros qui ont été consacrés à la recherche et aux patients en 15 ans. 550 projets et 160 associations soutenus, 28 chercheurs encouragés.
Actuellement, c’est le salaire d’une chercheuse de l’INSERM à Bordeaux qui est financé par le Fondation. Caroline Capdevielle effectue des travaux sur le cancer du tronc cérébral de l’enfant.

Le 21 mai, Groupama organise une balade solidaire pour aider la recherche sur ces maladies rares. Des parcours de 5 et 12km seront proposés autour du Lac de St Cyr avec une participation de 5€ par personne. Un buffet campagnard sera proposé à la salle des fêtes de Traversay St Cyr (10€ pour les adultes et 5€ pour les moins de 12 ans). L’intégralité des sommes sera reversée à l’association EVA pour la vie.
Renseignements et réservations : 0675077086 ou sbastard@groupama-ca.fr

CR.

Quelques chiffres pour Groupama Centre Atlantique :
- 4e année de résultats positifs
- 20,2 millions de résultat en 2016
- 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en incendie, accident, risques divers, 509 millions d’euros avec l’assurance vie
- 1500 collaborateurs
- 2500 élus
- 330000 sociétaires
- n°1 en santé individuelle et en agricole, n°2 en habitation et prévoyance, n°4 en automobile
- 355 millions d’euros injectés en 2016 dans l’économie locale : sinistres remboursés, salaires, marchés pour les prestataires

Dans la Vienne :
- 30000 sociétaires
- 19 agences
- 238 élus
- 75 salariés et 3 mandataires (indépendants qui couvrent des zones géographiques sans agence à Monts sur Guesnes, Usson du Poitou et l’Isle Jourdain)



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.