Accueil > Communiqués > Jean Marc Ogier, nouveau président de l’université de La Rochelle

Communiqués 27 avril 2016

Jean Marc Ogier, nouveau président de l’université de La Rochelle



Enregistrer au format pdf

Ce lundi 25 avril 2016, les 36 membres du conseil d’administration de l’Université de La Rochelle ont procédé à l’élection du Président de l’Université.

Jean-Marc Ogier, professeur des universités classe exceptionnelle en informatique, opposé à Mathias Tranchant, vice président sortant du conseil d’administration, a été élu au premier tour (21 voix pour, 10 voix contre, 5 abstentions).

Conformément à son engagement de campagne, Jean-Marc Ogier a alors proposé l’élection de Jeanne Lallement à la vice-présidence du conseil d’administration.

Le Président s’est engagé à consolider le positionnement stratégique de l’Université de la Rochelle en défendant le statut d’une Université de recherche, dans un paysage national en pleine mutation, sur la base d’un projet de développement qui repose sur 5 objectifs stratégiques :
- Le développement d’une politique de site à l’échelle du territoire de la Rochelle d’une part, et l’intégration rapide d’une communauté d’universités en adéquation avec le territoire de la région ALPC d’autre part,
- Le développement d’une offre de formation et d’une pédagogie innovante et créative, en faveur de l’insertion professionnelle des étudiants et en réponse aux attentes des marchés professionnels,
- La consolidation d’une recherche interdisciplinaire et ambitieuse sur des axes choisis en réponse à des défis sociétaux,
- L’implémentation d’une stratégie d’innovation offensive, afin de placer l’Université comme un acteur majeur du développement économique du territoire,
- Le positionnement de l’Université sur l’échiquier de la scène internationale, afin de contribuer significativement à la construction de l’espace européenne de recherche et de formation.

Le 10 mai prochain, la commission de la recherche (CR) et la commission des formations et de la vie universitaire (CFVU) se réuniront pour élire leurs vice-présidents. Le conseil académique (CAC) élira le même jour le vice-président étudiant.

Le parcours de Jean-Marc Ogier :
Jean-Marc Ogier a débuté sa carrière académique par un doctorat en informatique obtenu à l’Université de Rouen, dans le cadre d’un partenariat avec la société Matra Systèmes et Information.
De 1994 à 2000, il exerce son activité comme Maître de Conférences à l’Université de Rennes 1, de 1994 à 1998 où il prend la responsabilité de la formation continue, puis à l’Université de Rouen (de 1998 à 2000).
Après l’obtention de son habilitation à diriger des recherches obtenue en 2000, Il est nommé professeur titulaire à l’Université de La Rochelle.
Spécialiste d’analyse de documents et de dématérialisation, Jean-Marc Ogier est actuellement directeur du laboratoire L3i au sein de l’Université de La Rochelle, qui regroupe plus de 120 membres autours des thématiques de l’analyse interactive et l’intelligente de contenus numériques.
Auteur de plus de 250 publications / communications internationales, Jean-Marc Ogier a été directeur adjoint du GDR I3 (Information, Interactions Intelligence) du CNRS entre 2005 et 2013 (800 chercheurs environ). Il a également été « General Chair » du Comité technique 10 (reconnaissance graphique) de l’Association internationale pour la reconnaissance de formes (IAPR) de 2010 à 2015 (10 000 chercheurs dans le Monde). Il est actuellement un de deux membres représentant de la France au Governing Board de l’IAPR.
Membre de plusieurs comités éditoriaux de revues scientifiques internationales, Jean-Marc Ogier a été le General Chair (président général) et le Program Committee Chair (président du comité de programme) de plusieurs manifestations scientifiques internationales traitant de l’analyse de documents (DAS, ICDAR, GREC, ...)
En parallèle de ces activités de recherche, Jean-Marc Ogier a assuré la fonction de vice-président numérique de l’Université de La Rochelle de 2005 à 2015. Il a ainsi porté le déploiement d’outils numériques pour la réussite des étudiants (parc informatique en libre-service, prêts d’ordinateurs portables, environnement numérique de travail, cours en ligne, etc.)
Impliqué, il est aussi président de l’association Valconum, dont le but est de développer les relations entre des laboratoires de recherche et des entreprises.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.