Accueil > Agenda > L’apport des nouvelles technologies dans la compréhension de l’art et de la (...)

Agenda 19 mai 2017

L’apport des nouvelles technologies dans la compréhension de l’art et de la préhistoire le 19 mai à Angles sur l’Anglin



Au-delà du perceptible : les trésors cachés des images de la Préhistoire
Vendredi 19 mai 2017 - Angles-sur-l’Anglin – salle des Combes - 18h30
Conférence organisée dans le cadre du programme CPER NUMERIC et de l’action e-Patrimoine.
Entrée Libre et Gratuite

La conférence :
Le thème de la conférence concerne les questions liées à l’apport des nouvelles technologies dans l’aide à l’analyse, l’interprétation, la compréhension de l’art de la Préhistoire.
Une introduction sera donnée par Noël RICHARD pour resituer cette conférence dans le contexte régional du programme NUMERIC et plus particulièrement de l’action e-Patrimoine. Geneviève Pinçon présentera ensuite les intervenants et la problématique particulière de l’intégration des nouvelles technologies dans le contexte archéologique des grottes.
La durée prévue de la conférence est d’une heure, suivie d’un temps d’échange avec le public.

Le programme :
La première partie de la conférence (Dominique Lafon et Stéphane Konik) portera sur la mesure et la captation d’images et les couleurs des parois peintes dans les grottes. Elle sera illustrée par des exemples issus des grottes Chauvet/Pont d’Arc, Lascaux … Au-delà de l’image, les techniques développées permettent de dépasser l’image visible pour accéder aux secrets cachés des œuvres pariétales.
La seconde partie (Gilles Tosello, Carole Fritz, Geneviève Pinçon) abordera l’analyse des parois ornées, les techniques de relevés et les différents principes, ce que permet le traitement des images, et la chronologie des phases sur un panneau avec l’illustration sur une base d’acquisition 3D (Angles-sur-l’Anglin, Marsoulas, Chauvet).

Les intervenants :
- Carole Fritz : Chercheur CNRS et responsable du CREAP. Sa recherche s’inscrit dans le cadre théorique général de l’étude de la pensée symbolique chez Homo sapiens sapiens. Elle cherche à comprendre les modalités de mise en place des représentations symboliques et de continuité tout au long du paléolithique. elle est impliquée dans le développement des méthodes de relevés d’art mobilier et pariétal mettant en œuvre de nouvelles technologies de restitution 3D
- Stéphane Konik : Géo-archéologue et Ingénieur de Recherche du Centre National de la Préhistoire (CNP). Il est rattaché au laboratoire CNRS PACEA (De la Préhistoire A l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie) et membre de l’équipe chargée de la conservation de la grotte de Lascaux. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Lascaux » dans la série « Je découvre » (Geste Editions).
- Dominique Lafon : Chercheur au Centre de Recherche des Matériaux de l’école des Mines d’Alès. Ses travaux de recherche concernent le développement de nouvelles approches métrologiques liées à la compréhension du comportement visuel des matériaux. liées aux interactions. Elle développe des techniques de caractérisation couleur pour améliorer la compréhension de l’art pariétal.
- Geneviève Pinçon : Directrice du Centre national de Préhistoire. Geneviève Pinçon est spécialiste de la Préhistoire et de l’utilisation des nouvelles technologies dans l’analyse de l’art pariétal, dans le partage des connaissances et la valorisation des patrimoines. Archéologue, elle est également membre de l’UMR 5608 T.R.A.C.E.S (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés). Elle pilote plusieurs projets d’application de la 3D dans l’analyse de l’art pariétal.
- Gilles Tosello : artiste plasticien et chercheur, spécialiste de l’art préhistorique. Chercheur associé au CREAP (centre de recherche et d’étude sur l’art préhistorique) à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, Université de Toulouse-Jean Jaurès. Membre de l’équipe scientifique qui travaille dans la Grotte Chauvet-Pont d’Arc (Ardèche). Auteur de la réplique des panneaux des Chevaux et des Lions.
- Noël Richard est responsable de l’axe 1 du programme NUMERIC et de l’action e-Patrimoine. Il est enseignant-chercheur à l’université de Poitiers dans le laboratoire XLIM. Ses travaux de recherche porte sur le développement de nouvelles approches d’analyse des surfaces colorées et non-uniformes. Il coordonne également un comité technique international sur la mesure de la complexité de l’aspect texturé et coloré des surfaces.

Le programme NUMERIC :
Le programme NUMERIC fait partie des programmes portés dans le contexte du Contrat de Projet Etat Région. Ce programme vise à développer des actions de recherche dans le domaine des nouvelles technologies digitales pour les sciences de l’Homme, de la Société et du Citoyen. Ce programme est partagé en deux axes. Le premier porte sur la création de nouveaux services numériques pour l’e-Administration, l’e-Culture, l’e-Éducation et l’e-Patrimoine. Le second axe porte sur la mise en place de plateforme de transfert de technologies.

L’action e-Patrimoine :
L’action e-Patrimoine, dirigée par Noël Richard, a pour objet la recherche et le développement de nouvelles techniques d’analyse et de valorisation du patrimoine, ce domaine étant actuellement en avance technologique sur les besoins industriels. Cette action a notamment permis le développement des premières approches métrologiques d’analyse des surfaces à partir de mesures hyperspectrales, la mise en place des premières briques logicielles d’un système de rejeu (modèlisation/simulation du processus de dégradation temporelle d’un site archéologique), ou la première plateforme d’analyse et d’indexation du patrimoine oral régional d’envergure internationale.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.