Accueil > Actualités > Développement durable > La Régie des Transports Poitevins s’équipe en bus au Biogaz

Développement durable 1er mars 2021

La Régie des Transports Poitevins s’équipe en bus au Biogaz



Enregistrer au format pdf

Ce mercredi 24 février, Vitalis, réseau de transports poitevins mis en œuvre par la Régie des Transports Poitevin, présentait officiellement ses nouveaux bus au BioGNV. Petit à petit, comme dans toutes les aires urbaines, l’objectif est de diminuer l’impact carbone des transports publics avec en ligne de mire l’objectif zéro véhicule à carburant traditionnel dans les villes fixé par la Commission européenne pour 2050.

Vitalis, actuellement, ce sont 110 véhicules dont 69 (56 standards et 13 articulés) au GNV (gaz naturel pour véhicules), qui évoluent sur les 40 communes de GrandPoitiers. La Régie des Transports Poitevins s’est engagée dans l’acquisition de 18 véhicules GNV neufs sur 2 ans (12 standards et 6 articulés). Poussant un peu plus loin le cercle vertueux, l’opérateur public mise sur du BioGNV grâce à l’apport sur le réseau géré par GRDF de méthane issu de la fermentation de déchets organiques. Une seconde unité de méthanisation en Vienne, basée à Migné Auxances (la première se situe à proximité de Neuville de Poitou) devrait être opérationnelle dans les prochains mois.
Ce "cercle vertueux" évoqué par le président de Vitalis, Frankie Angebault, qui consiste à alimenter ces bus avec des déchets organiques du territoire prend donc toute sa dimension. L’investissement (345K€TTC par bus standard et 460K€TTC par bus articulé) est soutenu à hauteur de 2 millions d’euros par la Communauté urbaine de GrandPoitiers et à hauteur de 1.02 million d’euros par l’Europe (Fonds FEDER) après instruction des services de la Région Nouvelle-Aquitaine.
A noter que les bus au GNV standard sont fournis par le constructeur Heuliez Bus basé en Deux-Sèvres. Les bus articulés sont eux fournis par Mercedes.
Florence Jardin, présidente de GrandPoitiers, a rappelé que cette démarche était pleinement inscrite dans le plan climat de la collectivité qui se positionne ainsi en "facilitateur" afin d’impulser toutes les initiatives conduisant à moins de pollution et plus de bon sens.

Interrogés sur l’impact à la conduite de ces véhicules "propres", les chauffeurs de Vitalis présents ce mercredi après-midi, ont juste mentionné l’aspect moins bruyant des bus roulant au GNV. Le confort de conduite dépendant ensuite des constructeurs.
A noter que le surcoût du BioGNV s’élève à 0.11€/kg et que consommation prévisionnelle de BioGNV pour 2021 est de 270 tonnes.

CR.



  • Christophe deNiort
    3 mars, 11:38

    Avoir des bus propres c’est bien mais avoir un réseau efficient c’est mieux.
    Pour l’utiliser régulièrement je peux dire que le réseau de Poitiers est efficient avec des structurantes avec un bon cadencement. L’autre avantage c’est la pénétrante qui permet aux bus depuis le centre-ville de gagner rapidement les quartiers périphériques, même si l’installation d’une piste cyclable a supprimé la voie réservée aux bus et a abaissé leur vitesse de 70 à 50 km/h.
    Du coup avec un EDPM on peut aller partout avec des temps de trajet pas plus long que la voiture.
    C’est bien la réduction drastique de la circulation automobile qui permettra de réduire la pollution et d’atteindre la neutralité carbone.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.