Accueil > Communiqués > La centrale nucléaire de Civaux au ralenti

Communiqués 3 novembre 2016

La centrale nucléaire de Civaux au ralenti



Enregistrer au format pdf

EDF poursuit les contrôles destinés à conforter la démonstration que les générateurs de vapeur du parc nucléaire concernés par une concentration en carbone supérieure à l’attendu dans certaines zones sont aptes à remplir leur fonction en toute sûreté.

A Civaux, les deux unités de production sont concernées par des contrôles approfondis sur les fonds des générateurs de vapeur. Pour l’unité de production n°2, arrêtée depuis mi-septembre, les contrôles ont été effectués et les analyses transmises à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). L’arrêt de l’unité 2, qui devait s’achever début novembre, est prolongé de quelques semaines, le temps pour l’ASN d’instruire le dossier transmis par la centrale.

Des analyses seront également réalisées par la suite sur l’unité de production n°1. Son arrêt est programmé du 23 décembre 2016 au 15 janvier 2017.

Construction de diesels d’ultime secours

Environ 300 m3 de béton ont été coulés le jeudi 27 octobre pour former la dalle destinée à accueillir le bâtiment emblématique des actions post-Fukushima. Il abritera un nouveau groupe électrique de secours pour l’unité de production n°2 (communément appelé « diesel d’ultime secours » - DUS). Un autre bâtiment pour abriter le DUS de l’unité 1 sera construit ultérieurement.

Ces diesels viennent en complément de matériels et systèmes de secours déjà existants et redondants : turbine à combustion et autres diesels de secours. En cas de perte totale de tous ces moyens de secours, les DUS (un par unité de production) peuvent rétablir l’alimentation électrique des matériels et systèmes de sûreté de la centrale. Pour cela, ils sont prévus pour résister à des agressions (séisme, inondation, tornade...), bien plus importantes que celles prises en compte à la conception des installations et lors des réévaluations de sûreté (suite à l’accident nucléaire de Fukushima Daiichi).
L’ensemble des travaux sur les deux unités est prévu pour durer jusqu’à l’été 2018.

Rappel : Civaux est la dernière centrale mise en exploitation en France



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.