Accueil > Communiqués > Le 2 juin, l’agence régionale de soutien à l’innovation passera à l’échelle (...)

Communiqués 26 mai 2016

Le 2 juin, l’agence régionale de soutien à l’innovation passera à l’échelle grande région



Enregistrer au format pdf

La future agence régionale de développement et d’innovation Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ADIALPC) s’apprête à naître de la fusion entre Aquitaine Développement Innovation, Limousin Expansion, et les activités correspondantes de l’Agence Régionale de l’Innovation et du Pôle des Éco-Industries de Poitou-Charentes.

L’accompagnement des entreprises innovantes prendra alors une nouvelle dimension. Avec une équipe de 84 collaborateurs experts répartis sur 5 sites (Bordeaux, La Rochelle, Limoges, Pau et Poitiers) et un budget prévisionnel de 8,5 M€, ADIALPC aura une mission économique de premier plan : soutenir et provoquer l’innovation dans la Grande Région, en se mettant au service de toutes les entreprises (start-ups / TPE / PME / ETI).

Lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire qui donnera son coup d’envoi, la nouvelle grande agence entrera déjà dans le vif du sujet en mettant sur le devant de la scène 3 entreprises du territoire.

À l’occasion de cet événement ouvert à tous, 3 chefs d’entreprise d’Aquitaine Limousin Poitou-Charentes viendront témoigner de l’importance d’un tel accompagnement :

- Sunna Design, basée à Blanquefort (Gironde) est un spécialiste en éclairage public solaire adapté aux milieux contraignants. Depuis sa création il y a 4 ans, cette entreprise connaît un développement rapide sur un certain nombre de marchés, notamment africains. En permanence dans l’innovation, Sunna élargit son offre d’éclairage, avec notamment de nouvelles solutions basées sur l’addition de fonctionnalités complémentaires intelligentes.

- Start-up pionnière dans le domaine de l’électronique organique imprimée, la société Isorg initialement basée à Grenoble (Isère), a choisi la Technopole Ester de Limoges (Haute-Vienne) pour installer sa première ligne de production, dans l’objectif de créer un pôle de l’électronique imprimée en France. Ce projet pour lequel elle a levé plus de 6 millions d’euros en 2014 puis 7,9 millions d’euros en 2015, représente un investissement total de 20 millions d’euros. La production industrielle est envisagée pour le second semestre 2016. Une quarantaine de créations d’emplois est annoncée. Cette entreprise au fort potentiel de développement était aussi lauréate du « Prix de l’Industrie 2015 ».

- L’entreprise rochelaise (Charente-Maritime) Valbiotis intervient dans le secteur de la recherche-développement en biotechnologie. Sa plateforme R&D est spécialisée dans les pathologies métaboliques chroniques pour lesquelles il existe des besoins médicaux non satisfaits. Valbiotis a conclu une première levée de fonds fin 2014 et remporté le prix de l’innovation du ministère de la recherche français I-LAB 2015. Plus de 8 applications préventives ou thérapeutiques issues de ses deux premiers programmes de recherche sont en cours de développement.

En parallèle de l’Assemblée Générale Extraordinaire, les participants seront invités à visiter une exposition dédiée à la « Fabrication additive 3D » (impression 3D) dans le hall de l’Hôtel de Région (14 Rue François de Sourdis, 33000 Bordeaux).

Inscription à cet événement : cliquez ici



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.