Accueil > Entreprises > Clubs et réseaux > Le Club des entreprises du Bocage explore les clés du futur

Clubs et réseaux 5 novembre 2015

Le Club des entreprises du Bocage explore les clés du futur



Enregistrer au format pdf

Une centaine de chefs d’entreprise du Club des entreprises du Bocage Bressuirais étaient réunis le 29 octobre à Cerizay pour une plénière placée sous le signe du futur avec une conférence de Jean Staune, philosophe, prospectiviste et essayiste autour des "clés du futur", ou comment adapter les entreprises aux révolutions en cours.

Pour Jean Staune, la révolution sera technologique : objets connectés, puces RFID... assureront traçabilité des produits, sécurité des accès mais, revers de la médaille, posera des questions d’éthique quand par exemple il s’agira pour intégrer un job d’accepter l’implantation d’une puce RFID sous la peau ! "Tout ce qui est automatisable sera automatisé" déclarait l’expert, ainsi, si certaines usines de production se relocaliseront dans les pays européens, la main d’oeuvre y sera en faible nombre.
L’impression en 3D est aussi un élément à intégrer dans un futur proche, elle se généralisera, facilitant la création de pièces et éléments de construction par exemple.
La richesse des réseaux sera prépondérante.

Il faudra s’attendre également à une volatilité des marchés, à une certaine instabilité du monde que l’on connaît déjà et qui rendra impossible toute projection à long terme. La révolution conceptuelle est en marche. "Accrochez vos ceintures, ça va secouer" soulignait Jean Staune.
Le chef d’entreprise, confronté à ces mutations, va devoir s’adapter, notamment au niveau de son management. Il devra zigzaguer entre la liberté laissée aux salariés et l’organisation rationnelle du travail (taylorisme). Déjà certaines entreprises appliquent ce mode de fonctionnement avec succès, l’initiative étant laissée aux salariés.

L’écologie positive aura également une place prépondérante. Dans les usines, il s’agira d’atteindre l’objectif zéro pollution, comme Ford dans le Michigan, un modèle du genre qui arrive même à dépolluer son site grâce à son activité et dispose du plus grand "toit vert" du monde : 60000m2.

"Les gisements de productivité sont énormes" à l’image de la réussite de Gunter Pauli, un entrepreneur citoyen du monde qui a réussi le pari d’une industrie écologique.

"Le monde de l’avoir est celui d’hier, celui de l’être arrive" concluait Jean Staune, de quoi donner des idées aux chefs d’entreprises présents et tordre le coup à certaines théories basées sur la décroissance.

Le Club des entreprises du Bocage Bressuirais compte 220 adhérents.
Plus : http://entreprises-bocage.com

Légende photo : Jean Staune et Anne-Marie Barbier, présidente du Club



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.