Accueil > Actualités > Développement durable > Le GNV, solution moins polluante pour les poids lourds

Développement durable 6 juillet 2017

Le GNV, solution moins polluante pour les poids lourds



Enregistrer au format pdf

Jeudi 22 juin 2017, la FNTR, Fédération Nationale des Transporteurs Routiers du Poitou-Charentes, GRDF (Gaz Réseau Distribution France), GRTgaz (Gaz Réseau Transport) et Séolis ont organisé une réunion d’information pour présenter les atouts du GNV (Gaz Naturel Véhicule), pour le transport routier. Les participants ont pu également essayer les véhicules GNV présentés par le partenaire constructeur présent, SDVI - IVECO.

Une journée d’échanges pour avancer ensemble

L’objectif premier de la journée du 22 juin 2017 était de présenter aux entreprises du secteur les aspects techniques, économiques et environnementaux du GNV.
Au-delà de l’aspect compétitif des prix des carburants, les atouts environnementaux du GNV et du BioGNV (gaz naturel 100% renouvelable produit grâce à la fermentation de bios déchets) en font une réelle alternative aux carburants traditionnels. Une solution d’avenir pour la mobilité durable avec de très faibles émissions de particules fines, d’oxydes d’azote et de CO2.
Le deuxième objectif était de fédérer un nombre suffisant d’entreprises sur le sujet pour faire émerger sur le territoire du Poitou-Charentes des stations GNV / BioGNV.
La FNTR participe activement depuis plusieurs années à la prise en compte des enjeux et solutions du développement durable. C’est ainsi qu’elle est à l’initiative au côté de l’ADEME de la mise en oeuvre depuis 2008 de la charte "Objectif CO2 - les transporteurs s’engagent". Cette charte a été adoptée par plus de 1000 entreprises du secteur et a généré la diminution d’émission de 1,6 million de tonnes de CO2.

La FNTR a clairement pris position de soutenir un mix énergétique dans lequel le GNV présente une complémentarité pertinente avec le diesel.
La fédération considère la Mobilité Durable et le GNV / BioGNV comme un sujet fédérateur pour la profession.
Lors de cette rencontre, les transporteurs ont été informés des détails du projet de l’installation d’une première station GNV / BioGNV qui ouvrira ses pompes à La Rochelle d’ici fin 2017. Cette station est réalisée par la société PICOTY S.A.
Déjà une quarantaine de transporteurs locaux ont montré leur intérêt.
Une station est ouverte déjà dans la Vienne à Migné Auxances.

Avec plus de 18 millions de véhicules, le Gaz Naturel Véhicule (GNV) est le premier carburant alternatif dans le monde. Environ 13500 véhicules roulent déjà au GNV dont 1000 poids lourds en France.
Les pouvoirs publics multiplient les signaux positifs en faveur du GNV et du bio-GNV :
- Amortissement fiscal supplémentaire à l’achat de poids lourds fonctionnant au GNV et bio-GNV loi de finances 2016)
- Taxation plus favorable par rapport au diesel (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques)

Pour le président de la FNTR Poitou-Charentes, Jean-Christophe Voiron (Transports Voiron à Jarnac), "le travail d’information à mener pour sensibiliser à cette solution alternative au gasoil est important à la fois auprès de nos adhérents, mais aussi auprès des collectivités locales. Le but n’est pas de passer au 100% gaz demain, mais de conduire une évolution progressive. C’est un investissement pour les entreprises de transport, mais il s’inscrit dans une volonté avant tout de mener une activité durable. Les collectivités sont aussi concernées car elles peuvent associer la création d’une pompe à une unité de méthanisation recyclant ainsi leurs déchets.
Une autre constatation va dans le sens de cette démarche, c’est la limite atteinte aujourd’hui en termes de normes, techniquement, Euro 6 est le dernier échelon réalisable sur la pollution. Enfin, peut être un dernier élément, ce sont les nuisances sonores, bien moins élevées pour les moteurs au GNV."

La FNTR Poitou-Charentes revendique 180 adhérents. La conjoncture est meilleure dans le secteur mais c’est aujourd’hui le recrutement qui pose problème. "Avec uniquement le renouvellement naturel des emplois, 30000 postes sont ouverts par an en France. Vu la relance de l’activité, nous allons de voir nous mobiliser notamment auprès des jeunes pour les attirer dans nos professions."

CR



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.