Accueil > Entreprises > Le LASAT, garant de la sécurité sanitaire notamment en Poitou et (...)

Entreprises 27 avril 2017

Le LASAT, garant de la sécurité sanitaire notamment en Poitou et Charente-Maritime



Enregistrer au format pdf

Le Laboratoire d’Analyses Sèvres Atlantique (LASAT) a une mission de santé publique. Présent sur trois sites en Charente-Maritime, Vienne et Deux-Sèvres, cet établissement public à caractère industriel et commercial est le seul laboratoire public agréé en Poitou et Charentes pour les analyses relatives aux crises sanitaires.
Des travaux importants ayant été menés sur le site de Champdeniers en Deux-Sèvres et l’inauguration officielle a eu lieu le 13 avril dernier. Elle a réuni les trois présidents des Départements concernés, qui sont les principaux financeurs du dispositif (viennent en complément l’Etat et un emprunt contracté par le Lasat).

Un peu plus de 4 millions d’euros auront été nécessaires pour mener à bien ces travaux consistant notamment à réunir sur le site de Champdeniers l’ensemble des activités d’analyses en santé animale auparavant partagées avec le site de Niort.
Des unités techniques sur 1000m² ont été réhabilitées, elles accueillent désormais un local de confinement dédié aux bactéries et virus responsables de la tuberculose, la tularémie, la fièvre Q, l’ESB... Une extension de 270m² a également été construite à l’arrière du bâtiment afin de permettre des autopsies pour des animaux pesant jusqu’à une tonne. Deux-Sèvres Aménagement était assistant à maîtrise d’ouvrage pour ces travaux qui ont été attribués à 75% à des entreprises locales.
Au total à Champdeniers, 55 salariés en équivalent temps plein réalisent des analyses de microbiologie alimentaire, notamment pour des industriels de l’agroalimentaire. Egalement, des analyses de sérologie animale avec souvent une contrainte de temps quand par exemple les animaux vendus le mardi matin au marché de Lezay doivent partir à l’export en soirée avec les résultats d’analyses accompagnant les certificats.
Sont aussi réalisées sur ce site des analyses de biologie moléculaire ainsi que des autopsies.
Le site de La Rochelle pour sa part emploie une soixantaine de salariés pour des analyses en hydrologie, chimie des aliments, biologie des eaux, conchyliculture et biotopes, tandis que Poitiers est davantage une base logistique.

De nombreux élus - comme ici Jean-Marie Morisset, sénateur des Deux-Sèvres - et professionnels ont participé à la visite des nouveaux locaux conduite par les permanents du site.

12 départements font appel au LASAT pour des analyses plus ou moins urgentes. La laboratoire a été dernièrement en première ligne dans l’épisodie de grippe aviaire. Du matériel de pointe lui permet de réaliser le travail en un temps record. 15000 échantillons ont été analysés dans le cadre de cette épidémie, avec une collaboration en renfort auprès du laboratoire des Landes.

Le chiffre d’affaires annuel est de 10 millions d’euros. Les trois départements Deux-Sèvres, Vienne et Charente-Maritime contribuent au fonctionnement de la structure pour près de 3 millions d’euros en 2017.

Plus : www.lasat.net

Catherine Desprez, présidente du LASAT, coupe le ruban de l’iunauguration entourée à sa droite de Gilbert Favreau président du Département des Deux-Sèvres, derrière elle Bruno Belin président du Département de la Vienne et à sa gauche Dominique Bussereau président du Département de Charente-Maritime


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.