Accueil > Actualités > Le site Naval Group de Ruelle participe au programme Barracuda

Actualités 15 juillet 2019

Le site Naval Group de Ruelle participe au programme Barracuda



Enregistrer au format pdf

Lancé en 1998, par la Direction générale de l’armement, le programme Barracuda renouvelle la composante des sous-marins nucléaires d’attaque constituée de 6 SNA de type Rubis mis en service à partir du début des années 1980. Ces SNA de première génération avaient été conçus dans le cadre de la guerre froide et étaient adaptés à cette menace. Plus polyvalent, le SNA de type Suffren, inauguré ce 13 juillet par le Président de la République à Cherbourg, permettra d’aller plus vite et plus loin. Il est destiné à la maîtrise de tous les types d’espaces maritimes, de la haute mer à la zone littorale.

6 SNA de type Suffren seront livrés sur une période 2020-2030. Leur durée de vie est estimée à plus de 30 ans.

Le site Naval Group de Ruelle sur Touvre à la manœuvre

La maîtrise d’ouvrage du programme d’ensemble est confiée à la Direction générale de l’armement (DGA). Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a en charge la maîtrise d’ouvrage de la chaufferie nucléaire et des cœurs nucléaires.
L’exploitant et utilisateur est la Marine nationale.
Le marché de développement et de réalisation des Barracuda fait l’objet d’une cotraitance entre les sociétés Naval Group – mandataire – et TechnicAtome :
- Naval Group assure la maîtrise d’œuvre d’ensemble ainsi que la responsabilité d’architecte d’ensemble du navire ;
- Naval Group est responsable du navire et de son système de combat hors chaufferie nucléaire, et réalise l’intégration finale dans son établissement à Cherbourg ;
- TechnicAtome est le concepteur de la chaufferie nucléaire, maître d’œuvre de sa réalisation, en charge de la fabrication des cœurs nucléaires et de l’approvisionnement des équipements (pompes, vannes, contrôle-commande…).
- Naval Group fabrique les capacités principales du réacteur nucléaire.

Les grands industriels de défense français et équipementiers critiques du domaine naval - MBDA (missiles), Thales (système de détection sous-marine), Safran (systèmes de détection au-dessus de la surface), Jeumont (alternateurs), Schneider (tableaux électriques), MAN Diesel and Turbo (moteurs Diesel), FAPMO (pompes et vannes) par exemple - contribuent également au programme.
Plus de 100 sous-traitants et PME sont impliqués dans le programme, en France et aussi en Europe. Ces entreprises sont principalement implantées en Normandie (Cherbourg) et Pays de la Loire (Nantes-Indret) mais aussi en PACA (Toulon, Saint-Tropez, Aix-en-Provence et Cadarache), Poitou-Charentes (Ruelle), Bretagne (Lorient et Brest) et région parisienne (Paris et Saclay).
Plusieurs milliers d’emplois sont concernés par ce programme.

A Ruelle sur Touvre, en Charente, 200 personnes sont mobilisées sur Barracuda
Le site contribue à la conception, la réalisation et aux essais à quai et en mer d’équipements stratégiques tels que :
- de nouveaux mâts offrant plus de souplesse et de rapidité lors des interventions de maintien en condition opérationnelle ;
- l’appareil à gouverner, système de contrôle commande développé pour piloter les safrans et pour les placer en position souhaitée et aux nouvelles normes sécuritaires ;
- la ligne d’arbre et le tube d’air frais, véritable « appareil respiratoire » du sous-marin, qui permet d’alimenter les diesels auxiliaires ;
- le tube lance armes et la manutention permettant de stocker et placer les armes dans les tubes lances armes sans intervention humaine ;
- le système d’exploitation du navire permettant de contrôler depuis divers postes de commande le fonctionnement complet du sous-marin et le logiciel de contrôle/commande de certains équipements du système de combat ;
- les coffrets, baies et consoles d’exploitation de la conduite, ainsi que les consoles multifonctions du système de combat.

Pour la première fois, les 7 simulateurs livrés dès 2015 à l’école de formation Barracuda, ont permis aux instructeurs de préparer les parcours de formation et aux élèves de suivre des entraînements qualifiants avant la livraison du sous-marin. Le simulateur Ship Xperience, adapté aux nouveaux équipements, permet aux marins de se former en continu tout au long de leur carrière.
Naval Group est également en charge de la maintenance des simulateurs, intégrant des évolutions pour garantir la conformité de la configuration par rapport au bord ainsi que l’intégration de nouveaux dispositifs pédagogiques.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.