Accueil > Actualités > Les étudiants se penchent sur la vente digne d’un polar d’Alstom Energie à (...)

Actualités 16 mars 2018

Les étudiants se penchent sur la vente digne d’un polar d’Alstom Energie à General Electric



Enregistrer au format pdf

Les étudiants en intelligence économique de l’IAE de Poitiers (deux d’entre-eux en photo ci-dessus), ont récemment, sous la conduite de leur enseignant Nicolas Moinet, organisé une projection du documentaire "Guerre fantôme, la vente d’Alstom à General Electric" en présence des deux réalisateurs : David Gendreau et Alexandre Leraître. A noter également la présence d’un invité exceptionnel : Christian Harbulot, directeur de l’école de guerre économique.

A la suite de la projection, un temps d’échange était organisé sous la houlette de l’association d’intelligence économique de l’IAE de Poitiers : Cell’IE.

De gauche à droite : Olivier Coussi (IAE), Christian Harbulot, Alexandre Leraître, David Gendreau et Nicolas Moinet.

On apprend dans ce documentaire comment, sur fond de corruption, les dirigeants d’Alstom (branche énergie) ont cédé en 2015, avec une facilité déconcertante face aux techniques de guerre économique des Américains, conduisant un fleuron industriel français à entrer dans le giron de General Electric devenu par là même le leader absolu des turbines électriques (celles qui équipent notamment nos centrales nucléaires et notre porte-avions Charles de Gaulle).
Ce qui est tout aussi déconcertant, c’est de constater l’inaction, voire l’amateurisme des membres du gouvernement de l’époque. Dans le documentaire, Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres, fait part de son étonnement qu’aucune commission d’enquête parlementaire n’ait été créée alors que l’opposition en avait la possibilité.
On comprend mieux à la fin du documentaire avec un tableau des relations d’affaires des responsables politiques français de l’époque ou de leurs proches avec General Electric.

Au delà de ces collusions, c’est bien l’absence de sensibilisation de nos élites aux règles du renseignement et de l’intelligence économique qui est pointée du doigt. Une commission d’enquête parlementaire a enfin été créée en septembre 2017, mais un peu tard semble t-il. Une agence française anti-corruption a été mise en place récemment.
D’autres exemples existent : l’aéroport de Toulouse, l’amende record contre BNP Paribas, l’affaire Gemplus... bientôt Aéroports de Paris ??
Au cours des débats suivant la projection du documentaire, Christian Harbulot a souligné la perte de notre culture industrielle au profit de la toute puissance financière. Une tendance qui s’applique bien entendu aux Etats Unis comme en Europe... mais pas en Chine où la finance ne pilote pas l’économie.

CR.

Voir le documentaire : www.guerrefantome.com

En savoir plus sur Cell’IE l’association d’intelligence économique de l’IAE de Poitiers : https://iae.univ-poitiers.fr/fr/cellie



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.