Accueil > Actualités > Les français et leur service public : une exigence grandissante mais un fort (...)

Actualités 19 mars 2008

Les français et leur service public : une exigence grandissante mais un fort attachement aussi



Enregistrer au format pdf

Une étude de BVA-IGD sur les services publics locaux, réalisée dernièrement auprès d’un échantillon représentatif de plus de 1000 personnes révèle que :

- Les Français sont toujours très satisfaits de leurs services publics locaux mais sont plus exigeants que jamais (le sentiment de détérioration progresse), tandis que l’ère du « client-consommateur » semble connaître ses limites.

Le bon fonctionnement des services publics étant depuis toujours au coeur des préoccupations d’une majorité de français : 89% en 2008 (+2 points depuis 2006, +6 points depuis 2004 et +17 points depuis 2001).

Inversement, la montée constante de leur niveau d’exigence, qui s’est encore fortement accru depuis deux ans, fait qu’une proportion de plus en plus importante de Français a le sentiment d’une dégradation de leur qualité (20% cette année, soit le double de la proportion observée il y a deux ans).
En outre, apparaît un retournement de tendance assez spectaculaire dans le rapport qu’entretient l’utilisateur à son service public local : alors que la tendance de 2004 à 2006 était à la progression du sentiment d’être un « client-consommateur » (1er cité avec 31% et +9 points en deux ans) plutôt qu’un citoyen (2ème cité avec 24%), un usager (3ème cité avec 23%) et surtout un contribuable (4ème cité avec 20% et baisse de 11 points entre 2004 et 2006), cette perception se retourne cette année.
Désormais, l’utilisateur se sent avant tout « usager » (28% ; +5 points), puis « citoyen » (25% ; +1 point), puis « contribuable » (23% ; +3 points) bien avant de se concevoir comme un « client-consommateur » (22% ; -9 points).

- 4 services publics locaux apparaissent particulièrement prioritaires, avec une remontée en force des transports sur qui les griefs des usagers se focalisent notamment en ce qui concerne les grèves et les pannes. En conséquence, les Français sont largement favorables à une extension du service minimum aux autres services publics locaux

Classement de ces 4 services publics locaux (par ordre d’importance aux yeux des personnes interrogées) :
- distribution de l’eau (36%),
- transports en commun (35%),
- collecte des déchets (33%),
- distribution de l’électricité (31%)

Face à un total de 16 différents services, un tiers des Français (32%) déclare avoir été confronté à un problème ou à une source d’insatisfaction au cours de ces derniers mois. (Transports en commun de proximité, puis réseaux de télécommunication et stationnement).

Sans doute conséquence logique de ces griefs portant largement sur les interruptions de service, une très large majorité de Français (67%) souhaiterait une extension du service minimum à d’autres services publics locaux que les transports.

D’autre part, concernant le mode de gestion de ces services, les Français opteraient majoritairement – et de plus en plus – pour la gestion directe des services publics locaux par les services de leur commune (68% ; +9 points en deux ans et +13 points en quatre ans).

Enfin, les personnes interrogées se sont montrées favorables à une ouverture du capital des entreprises publiques aux actionnaires privés … à condition de respecter un certain « patriotisme économique », et donc le limiter cet actionnariat privé à des partenaires français...

Pour en savoir plus, consultez le dossier sur le site de BVA en cliquant ici

De quoi donner matière à réflexion aux élus locaux au lendemain des élections communales et cantonales...

CR.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.