Accueil > Actualités > Formation > Les métiers du bâtiment recrutent et forment en alternance

Formation 27 octobre 2017

Les métiers du bâtiment recrutent et forment en alternance



Enregistrer au format pdf

Le bâtiment repart… mais manque de main d’œuvre, la faute aux années récentes de crise au cours desquelles les jeunes ont été dissuadés de se former et aussi à une image du secteur qui reste à embellir.

Pourtant, construire, réaliser des ouvrages, reste un travail gratifiant qui laisse une trace à travers les siècles. Les Olympiades des Métiers témoignent de la passion qu’entretiennent les jeunes pour leur métier. La finale internationale à Abou Dabi aux Emirats Arabes Unis a réuni 60 métiers répartis en 8 pôles (BTP, végétal, services, alimentation, industrie, nouvelles technologies, automobile et maintenance).
Francis Nocquet, qui a fondé et dirigé une entreprise de peinture sur le niortais n’oublie pas que lui aussi dans les années 60, est passé par l’apprentissage pour maîtriser un métier. Aujourd’hui, il est vice-président de la Fédération du Bâtiment des Deux-Sèvres et référent « formation initiale » à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine.
« Les Olympiades des Métiers représentent la plus grande compétition internationale de la formation professionnelle, de surcroît dédiée à la jeunesse. C’est l’occasion pour les jeunes âgés de 23 ans maximum et issus de différentes voies de formation, de réaliser devant un vaste public une démonstration technique de très haut niveau pour le métier et le pays dont ils défendent les couleurs. Pour ces jeunes, c’est une expérience inoubliable. Ce concours est comparable à une compétition sportive, tant sur le plan des règles de sélection et de la rigueur des épreuves, que sur le plan de la préparation mentale. Pour les entreprises et une organisation professionnelle telle que la Fédération Française du Bâtiment, c’est la recherche de l’excellence et de la qualification pour valoriser les salariés et promouvoir l’image de marque et le savoir-faire de la branche.
C’est l’opportunité de démontrer, grâce à une couverture médiatique de plus en plus importante le rôle fondamental et la qualité de la formation professionnelle.
 »

A noter qu’il reste encore quelques jours (clôture fin octobre) pour s’inscrire aux présélections locales des 45e Olympiades.

« LA » formation de référence pour recruter / former des conducteurs de travaux dans le BTP

L’IFRB Poitou-Charentes, l’organisme de formation de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) sur le territoire picto-charentais, propose depuis plus de 20 ans maintenant, une formation certifiante de Conducteur de travaux (Bac+2).

Cette formation, conçue par des dirigeants d’entreprise de BTP de toutes tailles et de tous corps d’état, répond à une volonté forte de la FFB : satisfaire les besoins en compétences de plus en plus accrus sur le métier de Conducteur de travaux. Selon les cas, il peut s’agir de l’intégration d’un nouveau collaborateur, d’une évolution professionnelle d’un salarié ou encore d’un projet de reprise d’entreprise…
Elle accueille chaque année un peu plus de 30 candidats en alternance - environ 23 semaines de formation réparties sur 18 mois -, sur Poitiers (86) ou Saintes (17).
Pour ces « heureux élus », qui disposent déjà de compétences techniques Métier, le parcours permet de devenir rapidement opérationnel sur la recherche de nouveaux marchés, le chiffrage des travaux, la contractualisation avec le client, la préparation, l’organisation et la réception du chantier… bien entendu grâce à des apports théoriques, mais surtout des études de cas, des exercices, des jeux de rôles, des mises en situation, etc.

Pour plus d’informations : www.ifrbpoitoucharentes.fr

Retrouvez notre dossier alternance dans notre magazine de l’automne dont le sommaire est à découvrir ici.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.