Accueil > Entreprises > Clubs et réseaux > Les rendez-vous d’affaires Oser Reso, une valeur sûre

Clubs et réseaux 30 mars 2016

Les rendez-vous d’affaires Oser Reso, une valeur sûre



Enregistrer au format pdf

240 chefs d’entreprise étaient réunis jeudi 24 mars dans le restaurant principal du Parc du Futuroscope pour une après-midi dédiée aux rendez-vous d’affaires.

Pour cette 7e édition, les 10 clubs d’entrepreneurs territoriaux avaient mobilisé leurs adhérents avec une stratégie renouvelée : inscrire le rendez-vous dans un rythme annuel avec à chaque fois un lieu différent (en 2017 ce sera Montmorillon), permettre à chacun d’avoir en moyenne 9 rendez-vous et accompagner, grâce au soutien de la CCI, chaque participant au préalable avec un entrainement pratique sous forme de pitch.
Grâce à une enquête juste après puis 3 mois plus tard, les organisateurs assurent également un reporting qualitatif sur l’événement. La répartition des entreprises participantes : 50% ayant une activité de services et 50% de production permet de garantir une certaine efficacité.
La Vienne a donc choisi d’inscrire dans le temps ce rendez-vous unique des entrepreneurs pour le plus grand plaisir des habitués comme Catherine Lathus, dirigeante de l’entreprise de gros oeuvre Moreau-Lathus (90 salariés) basée à Iteuil, dont c’est la 3e participation.
" Je participe pour renforcer mon réseau local, en dehors de Cap au Sud, le club d’entrepreneur auquel j’adhère et également pour faire un peu de sourcing en local pour les achats de l’entreprise. Ces rencontres en face à face pendant 20 minutes sont assez efficaces."
Catherine Lathus dirige l'entreprise de gros oeuvre Moreau-Lathus
"LPE : Quelle est la conjoncture dans votre secteur ?
Catherine Lathus : Notre activité nous mène depuis quelques années en dehors de la région, contraints et forcés. Historiquement nous étions plutôt présents en Vienne et départements limitrophes, aujourd’hui, nous allons plus loin essentiellement sur du marché privé. Le marché public a fortement diminué. Pour notre entreprise, il ne représente plus que 22% de notre chiffre d’affaires contre 65% il y a trois ans. Autre piste de développement : nous avons créé une activité de fabrication en béton armé (unité de production de 1500m2 avec des coffrages métalliques achetés à Mirebeau) et de conception-réalisation avec d’autres partenaires."
Sur la loi travail, Catherine Lathus nous confiait attendre de voir le résultat final du projet tout en restant assez prudente et inquiète surtout concernant le compte pénibilité. "Il nous faut vraiment plus de souplesse dans le contrat de travail. Pour le moment nous n’augmentons pas notre masse salariale car nous manquons de visibilité."
Cette entreprise familiale fêtera ses 70 ans en 2017. Catherine Lathus est l’une des vice-présidentes de la Fédération du Bâtiment de la Vienne.

Rendez-vous est pris pour l’an prochain : www.oser-reso.fr

CR.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.