Accueil > Actualités > Politique > Régionales : Françoise Coutant répond à nos questions

Politique 15 novembre 2015

Régionales : Françoise Coutant répond à nos questions



Enregistrer au format pdf

Rencontrée au Salon de la Croissance Verte, Françoise Coutant, tête de liste EELV aux Régionales 2015, a bien voulu répondre à quelques questions.

Françoise Coutant est la seule femme tête de liste régionale originaire de Poitou-Charentes. Néanmoins, elle a fait ses études et son début de carrière en Aquitaine et a passé ses vacances d’été pendant 15 ans en Limousin, un argument qu’elle met en avant pour montrer qu’il n’y a pas que la métropole bordelaise dans la future configuration régionale et qu’elle a une connaissance assez concrète des territoires : "Je fais partie d’une région rurale, je vis à Angoulême qui n’est pas une métropole et je comprends parfaitement les inquiétudes des habitants de territoires ruraux face à cette nouvelle organisation."

LPE : Justement, Poitiers va perdre son statut de capitale régionale et avec lui bon nombre de sièges régionaux d’administrations et autres établissements, est ce que cela vous inquiète ?
Françoise Coutant : Je pense que les services resteront sur Poitiers, il faut éviter que Bordeaux décide et que Poitiers ou Limoges exécutent. Notre premier axe de travail à Europe Ecologie Les Verts est de mettre en place des conseils citoyens à l’échelle des bassins de vie et pas d’isoler ces territoires de la capitale régionale. Des élus régionaux délégués de territoires mettront en place des projets avec les acteurs locaux. Nous sommes en capacité de le faire.

LPE : Et pour les entreprises, quelle organisation, quels critères pour les aider, les accompagner ?
Françoise Coutant : Nous souhaitons qu’il y ait dans les aides attribuées aux entreprises des critères d’éco-conditionnalité environnementaux et sociaux. Nous ne souhaitons pas sortir l’économie des autres sujets. Le second axe de travail pour nous, c’est le climat. En le rapprochant de l’économie, on peut, par exemple, répondre à ces enjeux localement en permettant aux artisans de trouver leur place sur un marché très tendu. Nous proposons la création d’une agence régionale de l’énergie.

LPE : Une agence de plus !
Françoise Coutant : Il faut enlever ce qui ne sert à rien et revoir l’organisation dans sa globalité. L’agence régionale de l’énergie permettrait de travailler sur les économies d’énergie, sur les énergies renouvelables et les questions de formation. Cette agence regroupera les structures actuelles : ARTEE, le CRER, les espaces info Energie… Il faut mettre de la cohérence dans tout ça.

La question des transports est également importante. L’autoroute ferroviaire vient d’être validée vers l’Espagne mais attention, ce sont des marchandises qui vont traverser le territoire. Nous souhaitons aller plus loin avec la relocalisation des productions.
Côté transport de personnes, le citoyen, que préfère t’il ? avoir un transport plus fréquent, plus agréable ou gagner un quart d’heure sur un trajet ?

Nous souhaitons mettre en place une écotaxe sur le territoire, comme évoqué en Alsace. Elle financera les travaux d’infrastructures de transport de façon à donner à tous la possibilité d’utiliser le TER. Les lignes d’autocars ne sont pas une bonne solution. Là on est en train de mettre en place un système de transport à deux vitesses pour ceux qui ont les moyens et ceux qui ne les ont pas, c’est terrible. Sur une ligne Poitiers-Limoges par exemple, si les autocars se mettent en place, les lignes de TER seront laissées de côté. Nous sommes par ailleurs contre le projet de LGV vers l’Espagne. Le coût, l’impact sur le foncier sont bien trop négatifs.

Autre volet de la transition énergétique sur lequel nous allons travailler : l’agriculture, avec des circuits courts locaux et bio. Il faut aider les agriculteurs à s’installer, travailler sur le foncier, favoriser l’installation sans achat. D’ici 10 ans, 50% des agriculteurs de notre région seront en retraite, que fera t-on du foncier ? Nous proposons 20% de surfaces agricoles bio d’ici 2020. Nous sommes à 4,5%, la marge de progression est donc importante.
Toutes ces dispositions sont favorables à un emploi local et non délocalisable à travers de petites et moyennes exploitations.

LPE : Comment attirer de grandes entreprises sur nos territoires ?
Françoise Coutant : Il faut construire un projet global. Que veut-on ? Des zones extrêmement bien desservies avec la LGV, une autoroute, la fibre et à côté des zones blanches avec des petites routes ? Travaillons au maillage dans les territoires. Permettons à chacun d’avoir accès au numérique ! Là, on peut travailler à l’échelle des conseils citoyens, échanger avec eux lors de réunions physiques. C’est la seule solution pour que les gens renouent avec la politique. La Région va intervenir dans le quotidien, elle sera chef de file pour le développement économique, pour les transports à partir de 2017 et récupère la compétence énergie - d’où notre projet d’agence régionale de l’énergie-, elle aura donc un rôle renforcé dans la vie de chacun au quotidien.

LPE : Justement, sur l’énergie, êtes vous favorable au projet d’éolien au large d’Oléron ?
Françoise Coutant : Oui tout à fait, nous avons un fort potentiel sur le littoral, mais au niveau aussi des terres ! Contrairement à ce que dit Alain Rousset, il y a du vent en Aquitaine et donc un gros potentiel, mais les lobbyes d’opposition sont forts.

LPE : Cette réforme territoriale, comment la voyez vous ? D’une façon positive ou comme une contrainte ?
Françoise Coutant : La réforme territoriale était nécessaire, mais pas comme ça : commencer par tracer la carte, puis fixer les compétences ce n’est pas la bonne méthode, surtout si on n’associe pas les citoyens à la réflexion. Malgré tout, cette nouvelle région est une opportunité. Quel modèle on veut ? Du gigantisme ? Cette région est gigantesque, elle promet des tensions entre les territoires ruraux et la métropole bordelaise mais on peut y construire un projet équilibré en travaillant ensemble.

LPE : Quid de l’avenir d’Europe Ecologie Les Verts ?
Françoise Coutant : l’actualité au niveau national ne nous aide pas, mais localement nous n’avons pas cette problématique. Ce qui est important c’est qu’au delà de nos adhérents, plus de 30% de citoyens ont décidé de rejoindre nos listes.

LPE : Et le débat du 25 novembre à Poitiers sur la construction, organisé par la Fédération du Bâtiment, pourquoi n’y participez-vous pas ?
Françoise Coutant : Il nous a été dit sur d’autres débats avec seulement Virginie Calmels et Alain Rousset que nous n’étions pas "présidentiables" donc pas invités à débattre… On peut supposer que la logique est la même ici... c’est dommage !

LPE : Le fait d’être une femme, c’est un atout en politique ?
Françoise Coutant : Les femmes sont beaucoup plus efficaces dans leur approche, elles vont droit au but, en politique comme ailleurs. Il y a une complémentarité intéressante entre les hommes et les femmes. Sur les transports par exemple, il y a traditionnellement très peu de femmes, c’est une erreur.

Pour consulter les listes portées par Europe Ecologie Les Verts, suivez ce lien : http://francoisecoutant2015.fr



  • Cortez
    13 novembre 2015, 18:28

    L’UMP et les Socialistes, à tour de rôle, nous ont mené dans le mur du réchauffement climatique : tout camion, consumérisme, nucléaire frein aux énergies renouvelables, croissance à tout prix, exportations et importations inconsidérées, grands projets inutiles, agriculture intensive...et pourtant les électeurs continuent de voter pour eux. Pourquoi ? Soit-disant qu’EELV n’a pas d’expérience de gouvernement ; soit, mais alors faut-il ne jamais donner de travail aux jeunes qui n’ont pas d’expérience ? Non ! En tout cas sur le terrain, les écologistes se démènent ; dans des projets locaux, dans les municipalités, par des propositions constructives...avec des résultats qui ne risquent pas de mener l’humanité à sa perte. La prime aux sortants se mérite.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.