Accueil > Actualités > SEOLIS installera 10 bornes de recharge rapide en Deux-Sèvres

Actualités 26 octobre 2017

SEOLIS installera 10 bornes de recharge rapide en Deux-Sèvres



Enregistrer au format pdf

C’est lors du passage du France Electrique Tour organisé par TVE que le SIEDS, Syndicat Intercommunal d’Énergie des Deux-Sèvres et son opérateur Séolis ont annoncé l’installation de 10 bornes de recharge rapide de la marque DBT sur le département des Deux-Sèvres sur le 1er semestre 2018.

Séolis est un partenaire incontournable pour Jean-François Villeret, l’organisateur de rallyes touristiques en voitures électriques, également un partenaire incontournable pour l’ensemble des utilisateurs de voitures électriques, sur le département et au-delà. 90 bornes de 22 kWh sont déjà en exploitation depuis l’été 2015, un « jerricane électrique » comme aime l’appeler Philippe Dutruc, président du directoire du groupe Séolis mais il fallait aller plus loin. « Nous passons à l’étape professionnelle maintenant, pour les grands parcours ». En effet, les Deux-Sévriens se chargent en priorité chez eux, dans ce département rural où nombre de propriétaires de véhicule électrique vivent en habitat horizontal. Mais ce département est traversé par de grands axes, la Nationale 10, les axes Nantes-Poitiers, Saumur-Niort, Limoges-La Rochelle, Poitiers-La Roche sur Yon, et c’est donc sur ces axes, à des endroits bien stratégiques que ces nouvelles bornes rapides vont être installées. Pour ce faire, des conventions seront signées avec les communes ou avec des aménageurs privés pour les zones commerciales ou d’activités. Ces bornes seront payantes en partenariat avec la plateforme Gireve : 6 opérateurs sont compatibles avec le réseau AlterBase de Séolis.

L’interopérabilité est en marche.

De nombreux syndicats d’énergie ont accompagné tout au long du parcours les concurrents du France Electrique Tour 2017, d’Aix en Provence à La Roche sur Yon. Ce qui a permis à tous de parcourir plus de 310 kms au quotidien et au final 1500 kms en 5 jours. Un véritable exploit quand on repense aux premiers Tours Poitou-Charentes en 2012-2013 où les bornes étaient inexistantes et les véhicules se chargeaient sur des prises simples installées sur les places de village. Aujourd’hui, partir en vacances en voitures électriques peut encore relever de l’exploit dans des zones compliquées, mais en règle général, en prenant son temps, c’est désormais possible.

Anne-Sophie Descamps

A savoir :
La vente de véhicules électriques, qui galvanise naturellement l’utilisation des réseaux de bornes électriques, est en constante progression dans notre pays (1/3 des nouvelles immatriculations européennes de VE le sont en France). La Nouvelle Aquitaine y occupe une position de choix puisqu’elle est troisième avec 10 000 véhicules électriques immatriculés en février 2017. En Deux-Sèvres, on compte 2 véhicules électriques pour 1 000 habitants soit environ 750 véhicules.

Toutes les bornes de recharge du réseau AlterBase sont alimentées en énergie d’origine 100% renouvelable Garanties d’Origine (certification par la société Powernext qui assure la délivrance, le transfert et l’utilisation des Garanties d’Origine au Registre National des Garanties d’Origine).

La carte Alterbase est disponible dans les agences Séolis et en ligne www.alterbase.fr pour un coût de 5€/mois. Ensuite, à chaque recharge, le coût est de 1€ à 4€ pour 1 heure de recharge en fonction de la rapidité.

A propos :
Le SIEDS est l’autorité organisatrice du service public de l’électricité des Deux-Sèvres. Il a été créé historiquement pour assurer la distribution de l’énergie électrique dans le département.
Aujourd’hui, le SIEDS contrôle les missions de service public qu’il a concédé à SEOLIS et à GEREDIS dans le cadre d’un contrat de concession. Parallèlement, le SIEDS intervient dans des domaines essentiels comme l’aménagement du territoire, notamment en investissant pour moderniser et sécuriser son réseau, mais aussi grâce à la compétence et l’outil Système d’Information Géographique d’intérêt local (SIGil).

SÉOLIS est le fournisseur historique d’électricité et de gaz, SÉOLIS est un énergéticien majeur en Deux-Sèvres depuis sa création par le SIEDS (Syndicat Intercommunal d’Énergie des Deux-Sèvres), il y a plus de 90 ans.
L’entreprise propose des solutions innovantes à ses 145 000 clients dans le respect des valeurs de proximité, de développement durable, et d’engagement social.
Dans le cadre du développement de ses activités, SÉOLIS est également aujourd’hui producteur d’énergies renouvelables, opérateur mobilité électrique et éclairage public, et gestionnaire de réseaux de distribution de gaz naturel.
Ayant initié depuis plusieurs années une démarche Qualité, l’entreprise est certifiée QSE (Qualité, Sécurité, Environnement).

Photo : Philippe Dutruc, président du directoire de Séolis et Jacques Brossard, vice-président de la Communauté d’agglomération de Niort en charge des mobilités internes et président du SIEDS dévoilent la future borne.



  • Christophe
    27 octobre, 10:59

    Il y a une petite erreur dans le texte au lieu de "90 bornes de 22 kWh sont déjà en exploitation depuis l’été 2015" il faut écrire "90 bornes de 18 à 22 kW sont déjà en exploitation depuis l’été 2015".

  • Christophe
    27 octobre, 11:09

    Pour ma part j’aurai préféré une borne accélérée (18 ou 22 kW) à Mauzé le Mignon qu’une borne rapide à la Mude pour sécuriser mes déplacements professionnels vers le sud de la Charente-Maritime (autour de Rochefort).
    Parce que chargé vite mais ne pas avoir assez des 22 kWh de la batterie pour faire l’aller et retour vers la borne, cela ne sert pas à grand-chose.
    Avec cette borne rapide à La Mude je ne peux toujours pas envisager un aller retour pour Marennes depuis Niort. Avec une borne accélérée à Mauzé je pouvais envisager l’aller ainsi que revenir à Mauzé, charger pendant moins de 15 minutes pour finir le trajet.

  • Hector
    27 octobre, 15:00

    Département rural ?
    Avec plus de 40 % des habitants dans l’aire urbaine de Niort, vraiment ?

  • 9 novembre, 10:43

    Démonstration par l’exemple.
    J’ai fait récemment un déplacement en Charente-Maritime à proximité de La Rochelle, j’ai utilisé une Zoé d’autopartage que j’avais déjà utilisée à plusieurs reprises pour ce trajet.
    Pour diverses raisons la batterie n’était pas chargée à 100 % mais même avec le niveau de charge au départ l’aller et le retour sont possibles sans devoir recharger sauf quand la météo s’en mêle (froid, vent contraire, pluie).
    Avec une borne à Mauzé le Mignon, le trajet aurait été sans souci, là il a fallu gérer. Et même avec une borne rapide à la Mude, cela n’aurait pas beaucoup amélioré la situation (au delà d’un certain niveau, la batterie n’accepte pas cette charge rapide).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.