Accueil > Communiqués > Soutenir les Ateliers du Bocage - La France s’engage

Communiqués 10 juin 2015

Soutenir les Ateliers du Bocage - La France s’engage



Enregistrer au format pdf

« La France s’engage », c’est un dispositif lancé par le Président de la République en 2014 pour mettre en avant des initiatives socialement innovantes.
Cette année, la Scic Les Ateliers du Bocage (Bressuire - 79), spécialisée dans l’insertion par l’activité économique (Emmaüs) dans des activités de recyclage et de valorisation de déchets électroniques, a franchi de nombreuses étapes et est désormais finaliste de ce programme.
Elle a mis en avant l’une de ses initiatives : ADB Solidatech, un programme de solidarité numérique dédié aux associations, fondations et bibliothèques afin de les aider à utiliser le plein potentiel du numérique au service de leurs bénéficiaires à travers :
- un accès économique facilité à plus de 220 logiciels et équipements informatiques et réseau à tarifs solidaires ou gratuits, avec l’appui de partenaires technologiques,
- un accompagnement à la maitrise des usages numériques via des formations, du conseil, une assistance téléphonique ;
- la promotion et coordination de projets multi-acteurs d’inclusion numérique innovants mettant le numérique au service du bien commun. Ex : Ordyslexie et Silver Geek.

Sa candidature est soumise au vote des internautes sur www.lafrancesengage.fr alors votez pour cette initiative jusqu’au 13 juin, partagez-la !



  • CAMON
    10 juin 2015, 15:52

    il est important de soutenir toutes les activités qui permettent aux personnes de se réinsérer. La France à moins de toutes les catégories de personnes et souvent les personnes qui ont été en difficultés sont plus ingénieuses et plus productives que ceux que ceux qui sont nés dans l’abondance !

  • Roger
    18 juin 2015, 00:40

    Soyons honnêtes : c’est de la concurrence déloyale vis-à-vis des entreprises qui vendent des logiciels Windows, et il est évident que cette initiative n’a qu’un seul but non avoué : freiner l’adoption des logiciels libres dans des structures associatives qui n’ont pas encore compris les formidables économies du Libre en terme de matériel à l’achat, en terme de logiciel au quotidien, et en terme de maintenance sur le long terme... Là où bien des structures se contenteraient sans aucun problème d’une machine standard GNU/Linux en RAID1 à moins 1000€, gérant les partages et le profil itinérant windows classiques, le serveur de messagerie, le DNS, le DHCP, le firewall, la sauvegarde incrémentale, etc. et tout cela avec 4Go de mémoire, on voit des commerciaux arriver avec des propositions de serveurs Windows à 2500€- 4500 € - !!!-
    Et là je ne parle pas du reste du matériel - la facture finale d’une solution Windows, face à une solution GNU/Linux, frise l’indécence !
    Alors est-ce bien le rôle d’Emmaus que de se placer ainsi en commercial de Microsoft, en sachant - et c’est quand même le comble - que la même association propose en parallèle une distribution GNU/Linux ?
    Est-ce éthique de faire l’apologie d’une multinationale qui n’en a aucune ?
    Au moment où GNU/Linux creuse l’écart avec ses concurrents, et offre le double de performances avec 5 fois moins de ressources, il serait peut être quand même bon d’arrêter ce massacre. Le monde peut vivre sans Microsoft, et quand on voit le manque total d’innovation et les produits imposés en magasin par cette firme, dont un sur deux est à jeter directement à la poubelle, promouvoir un mauvais acteur, c’est le meilleur moyen de se tirer une balle dans le pied !
    Enfin, ce n’est pas en éduquant des gens sur de mauvais produits qu’on va les rendre indépendants... Au moins avec les logiciels libres, l’investissement de formation est à long terme : quelque soit la plateforme matérielle sur laquelle vous travaillez demain, que ce soit à la maison ou en milieu professionnel, vous retrouverez les mêmes outils. Dès que vous rentrez dans un logiciel privateur de liberté, la vision devient unique : marche ou crève ! Et ce n’est pas le désastre de Windows 8 qui contredira ce point. Bref, je ne sais pas si les Ateliers du Bocage sont directement financés par Microsoft, mais cette initiative est très loin d’être innocente - c’est une évidence !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.