Accueil > Région > Terra Energies, un fonds d’intervention régional pour les EnR

Région 12 avril 2016

Terra Energies, un fonds d’intervention régional pour les EnR



Enregistrer au format pdf

C’est ce lundi 11 avril que Terra Energies a officiellement été lancée. Cette structure dédiée au financement de projets dans le domaine des énergies renouvelables avait déjà été approuvée, pour le principe, par l’ancien exécutif régional en juin 2015 (lire la délibération ici pour Poitou-Charentes). Ce fonds sera porté par une société de capital-risque de type SAS dont le capital initial est de 8,2 M€ avec un objectif à terme de 15 M€.

Un conseil d’administration présidé par le poitevin Emmanuel Julien

Côté gouvernance, c’est le président du directoire de la SEM Sergies, Emmanuel Julien qui assurera la présidence d’un conseil d’administration composé de 12 membres, personnes physiques ou morales, regroupées en deux collèges représentatifs des investisseurs publics et des investisseurs privés :
Région : Françoise Coutant, Anne-Laure Bedu et Denise Saint-Pé
Banques de territoire : Caisse de Dépôts, Banque Populaire, Crédit Agricole, Caisse d’Epargne, Crédit Coopératif
Energéticiens : SEM Sergies, EdF
Développeurs : Quadran, SCIC Poitou-Charentes Energies Renouvelables
Plate-forme de financement participatif : Wiseed

La Région actionnaire

Le fonds, doté au départ de 8,2M€ est alimenté par les contributions des actionnaires dont la Région pour 4M€ (49% du capital).
L’objectif est de permettre plus de 120 M€ d’investissements sur 4 ans en faveur des énergies renouvelables sur la région grâce à des levées de fonds complémentaires menées en fonction des projets.
"Le fonds investira de manière minoritaire dans les sociétés-projets (environ 30% des capitaux propres). L’objectif est d’établir un portefeuille de projets équilibrés (technologies plus ou moins matures, stades de développement divers, représentation territoriale…) permettant au fonds d’avoir un rendement sur fonds propres global raisonnable au regard du risque encouru."
De plus, il faut souligner la possibilité d’un recours au financement participatif avec la présence de Wiseed, plateforme basée à Toulouse et actionnaire du fonds, qui sera également sollicitée pour appeler les particuliers à participer financièrement à certains projets. D’autres collaborations pourront d’ailleurs être mises en œuvre avec des plateformes comme Lumo par exemple qui, de son siège de La Rochelle, s’est spécialisée dans les EnR.

La méthanisation en vedette

L’idée de ce fonds est partie de l’ex région Aquitaine qui a pu constater certaines difficultés de financement dans le domaine des Enr. Selon les projets déjà identifiés, il s’avère que 34% relèveraient du domaine de la méthanisation, 22% du solaire, 22% de l’éolien, 12% de la biomasse et 10% de la géothermie.
La taille des projets visés serait de 2 à 25M€.

Crédit photo "CRALPC"



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.