Accueil > Actualités > Développement durable > Tour véhicules électriques Poitou-Charentes, un essai TESLA, ça ne se refuse (...)

Développement durable 5 septembre 2014

Tour véhicules électriques Poitou-Charentes, un essai TESLA, ça ne se refuse pas….



Enregistrer au format pdf

Anne-Sophie Descamps, journaliste, a, par le passé, essayé des véhicules pour le compte d’une plateforme web. Adepte depuis peu, à titre personnel, du véhicule électrique (Nissan Leaf) et participante fidèle au Tour Poitou-Charentes véhicules électriques, elle nous restitue l’essai d’une voiture référence dans le domaine de l’électrique : la TESLA.

Un essai TESLA, ça ne se refuse pas….
… surtout quand il s’agit du modèle S « zéro émission, zéro compromis ».

« Une voiture tellement en avance sur son temps qu’elle définit de nouvelles normes en matière de performances haut de gamme »…. C’est ainsi qu’elle se définit. Longue, belle, féline, racée, tous ces mots sont pour elle, élégante aussi, et sobre, très sobre avec une performance autonomique très intéressante, qui lui permet de devenir la première voiture électrique en matière de distance parcourue sans charge.

Quelle autonomie ?

502 kms annoncés NEDC (New European Driving Cycle) et 480 à 88 km/h. Son propriétaire me certifie « Royan – Aéroport de Bordeaux – Poitiers, sans recharger ». Voilà qui fait rêver les Leafers, Zoétistes et autres propriétaires de véhicules électriques de plus faible autonomie. On pourra rétorquer que cette distance fait moins de 400 kms… mais en Tesla S, on ne peut rouler en permanence à 90 km/h… quand on a tant de chevaux… non, excusez-moi, de kWh sous le capot ! Avec 85 kWh d’énergie stockée, une vitesse de pointe de 200 km/h et que l’on peut atteindre les 100 km/h en moins de 5 secondes… Forcément, on a souvent envie d’appuyer sur le champignon. D’ailleurs, sous le capot ? Soyons précis. La batterie est posée sur le châssis, et le moteur, enfin, le groupe moto propulseur, se situe entre les deux roues arrière.

L’habitacle de la TESLA

Et en ayant de la suite dans les idées, si le moteur n’est pas sous le long capot, et bien qu’y a t-il dans l’espace prévu à cet effet ? Un second coffre… Et oui, toutes les femmes en rêvaient, Tesla l’a fait. Deux coffres donc dans ce véhicule électrique, vastes. Un peu de place utilisée pour les câbles et les connecteurs de recharge, mais si peu. Tout le reste est dédié au transport de bagages et autres accessoires. Madame est servie…

Luxe, calme et sensations

Venons-en à l’esthétique, aux accessoires, à son intérieur. Rien que la clé… En avez-vous déjà vu une ? Signe de qualité, de luxe… D’ailleurs, elle ne sert pas beaucoup. Elle reste en poche, et quand le propriétaire approche de la voiture, les poignées escamotables sortent de leur emplacement et déverrouillent la voiture, amusant. On ouvre la porte, on s’installe, on met sa ceinture et, surprise, la voiture démarre… pas même un bouton à appuyer… étonnement. La tablette tactile 17’’ s’allume, impressionnante. Un volant sobre. Seuls 3 commodos : clignotant (un peu bas.. il faut s’y faire) et limitateur de vitesse à gauche, « levier de vitesse » à droite : 3 positions : avant, arrière et frein. Et c’est tout.

Une ligne épurée

C’est parti. Elle est grande, très grande la Tela S, la caméra de recul Full HD est importante. Et là, on expérimente, le silence, la vitesse, la puissance aussi bien au démarrage qu’à 90 km/h qui vous scotche au siège, la décélération puissante qui permet de n’utiliser la pédale de frein que très peu et de profiter de la récupération d’énergie, et une belle assise de route, due à son poids et ses batteries sur le plancher. Sur tout style de route, ville, campagne, autoroute, on est à l’aise, on profite des sensations, de la vue, du paysage…. En silence. Quel plaisir !
Essai donc plus que concluant, décoiffant, électrisant, une voiture qui vous fait faire un bon en avant dans le temps de plusieurs années. De telles sensations valent-elles chères ? Bien sûr, c’est une Tesla, bien sûr, c’est une électrique. Le budget [1] en est à la hauteur… mais avec les économies réalisées sur le carburant et la qualité de conduite…

Nouvelle édition du Tour Poitou-Charentes véhicules électriques du 23 au 25 septembre

Cet essai a pu être réalisé grâce à Jean-François Villeret, directeur du Tour Poitou-Charentes Véhicules Électriques, dont la nouvelle édition va se dérouler les 23 – 24 – 25 Septembre au départ de La Rochelle, via Angoulême, pour se terminer à Poitiers.
Un rallye d’éco-conduite pour la promotion du véhicule électrique auprès des entreprises et des collectivités locales. Pour cette 3ème édition, près de 40 voitures sont engagées. De la Mia à la Tesla, toutes les gammes sont présentes. Les véhicules hybrides et électriques à prolongateur sont également les bienvenus. L’objectif : démontrer que le VE a toute sa place au sein d’une flotte entreprise et collectivité territoriale, qu’il est à juste titre totalement suffisant côté autonomie pour un grand nombre de parcs grâce aux recharges possibles durant les arrêts et que l’utilisation d’un véhicule électrique au quotidien est donc tout à fait réaliste. Le rallye parcourra 340 kms en 2 jours avec des pauses recharge et convivialité sur le parcours dans des lieux atypiques comme le verger « Un Arbre sur Mon Chemin » de Thairé, Zoodyssée et DéfiPlanet pour le côté environnemental, Hennessy pour une visite électrique et le circuit Val de Vienne pour des animations.

Transition énergétique

Dans cette période où la transition énergétique et la croissance verte sont au centre des débats, où l’OMS a prouvé que les émissions de polluants des véhicules diesel entrainent de nombreux décès, où les économies sont aujourd’hui nécessaires sur un plan national (arrêtons d’importer du pétrole), et sur un plan personnel (1 à 2 € d’électricité pour 100 kms parcourus en V.E.), où le silence est rare et nécessaire, le développement et l’utilisation du véhicule électrique doit être mis en avant et favorisé.

Jean-François Villeret prend la pause à côté de ce véhicule emblématique dans le domaine de l’électrique

Et même si les ventes ont encore du mal à décoller, Jean-François ne désespère pas… « Il faut du temps pour changer les mentalités. Avec le Tour Poitou-Charentes, on s’y emploie, un peu à la fois. Pour preuve, toutes les marques automobiles s’y mettent… c’est donc que le marché est là ».
Les participants seront à La Rochelle le 23 septembre, ils rejoindront Angoulême le 24 via Thairé, Surgères, Zoodyssée et Cognac le 24 et finiront le 25 à Poitiers via Confolens, le circuit Val de Vienne et Défi’Planet à Dienné.

Anne Sophie Descamps

Tous les renseignements sur le Tour Véhicules Électriques Poitou-Charentes
http://tour-ve-poitoucharentes.com


[1Premier prix avec batterie 60 kWh : 59 000 € – modèle testé 85 kWh : 68 600 € sans options supplémentaires (renseignements en concession)


  • Seb Gallou
    7 septembre 2014, 00:52

    Très bien écrit. Et l’auréole de jean François Villeret, le panneau de voie réservée aux transports en commun, ferait elle écho à la mesure norvégienne qui permet aux VE d’emprunter les couloirs de bus ? ;-)
    Sébastien, Leafer
    https://facebook.com/groups/Leaf.fance.cafe

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.