Accueil > Actualités > Trois femmes de l’artisanat à l’honneur

Actualités 21 septembre 2018

Trois femmes de l’artisanat à l’honneur



Enregistrer au format pdf

Ce jeudi 20 septembre, au CFA de Parthenay, avait lieu la 13 édition du Trophée des femmes de l’artisanat porté par la Chambre des métiers et de l’artisanat des Deux-Sèvres.

L’occasion de pointer les projecteurs sur ces femmes qui évoluent dans des métiers passion. Trois femmes ont donc été récompensées :

Betty Grellier, installée comme peintre décoratrice depuis avril 2017 à Airvault a obtenu le 1er prix. Après un BEP vente, c’est à la faveur d’un plan de licenciements chez Marie Surgelés qu’elle décide de changer de voie après 10 ans passés dans cette entreprise. Une formation suivie à l’AFPA de Niort lui permet d’acquérir les bases du métier de peintre décoratrice. S’en suivra une série d’emplois dans le secteur du bâtiment avec à chaque fois une entreprise qui licencie ou même ferme ses portes. Lassée de cette instabilité, Betty Grellier s’installe à son compte en avril 2017 en EIRL. Son travail, elle le réalise avec des moyens les plus écologiques possibles : décapage sans produits chimiques grâce à une aérogommeuse acquise avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, rinçage écologique des pinceaux... Ses clients sont essentiellement des particuliers. Plus sur sa page Facebook

Clémentine Siegfried a obtenu le 2e prix pour son entreprise de création d’accessoires textiles et ludiques sous la marque "Culcul la praline" à La Couarde en sud Deux-Sèvres. Son parcours est atypique. Après une carrière d’archéologue, elle se lance dans cette activité il y a deux ans avec là aussi une orientation vers les produits bio pour créer vêtements et autres doudous. Ses produits sont vendus via son site web : http://culcul-la-praline.com et en boutiques à Melle, et à partir du 1er octobre passage du commerce à Niort.

Enfin, la 3e lauréate est Dominique Roy, perlière au chalumeau. Là aussi, l’artisanat est un choix coup de coeur. Après des années passées comme infirmière - son dernier poste était au sein d’Heuliez bus - Dominique suit son époux qui vient d’obtenir un poste en Turquie. Là, elle découvre cet art de modeler le verre dans un petit village. Au retour de cette mission à l’étranger, ne se voyant pas reprendre sa "vie d’avant" elle décide de se former avec l’aide de Pole Emploi à cette technique de création de bijoux et accessoires en verre. Elle rencontre alors une perlière charentaise proche de la retraite qui lui transmet savoir-faire et autres outils. Installée aujourd’hui à Cerizay, elle crée à partir de baguettes en verre Effetre de Murano dans une boutique-atelier qu’elle partage avec une créatrice textile. Voir sa page Facebook

CR

De gauche à droite : Dominique, Clémentine et Betty, quelques minutes avant la remise des trophées

Article plus complet sur les femmes de l’artisanat à lire dans notre magazine de l’automne, à paraître mi-octobre, dossier artisanat.

Crédits photos le Petit économiste.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.