Accueil > Entreprises > Une agence d’écriture qui fête ses dix ans

Entreprises 2 juin 2016

Une agence d’écriture qui fête ses dix ans



Enregistrer au format pdf

Cécile Girardin a créé son activité d’écriture auprès des entreprises en mai 2006. L’historienne de l’art tourne alors une page professionnelle de dix années passées dans le secteur du tourisme et de la culture et se lance dans ce qu’elle aime faire : s’intéresser aux métiers des autres et restituer l’histoire globale de l’entreprise dans un récit dynamique et stimulant.

« Mon propre métier d’historien d’entreprise n’est pas vraiment connu : on me dit souvent qu’on ne pensait pas que j’existais ! C’est souvent aux dates anniversaire de création, à l’occasion d’un départ en retraite d’un dirigeant ou encore lors d’un déménagement que les responsables souhaitent faire le point et valoriser l’identité de leur entreprise. »

Cécile Girardin s’est spécialisée dans la mise en récit des PME familiales qui, après deux ou trois générations, souvent de père en fils, réussissent à durer en conservant les valeurs du projet de départ. « Des entreprises dont on sait peu de chose finalement et dont on pense même qu’elles ne travaillent que sur un marché local et selon des méthodes « à papa ». Or, une société qui fête, par exemple, ses cinquante ans prouve que son modèle est pertinent. Ce sont ses secrets de longévité que je cherche. En dix ans, j’ai écouté de nombreux chefs d’entreprise (et salariés) me raconter leur vision de l’entrepreneuriat et je suis à chaque fois surprise par leur capacité de résistance, d’adaptation, développant une finesse d’écoute du marché. »

L’historienne se dit que le monde économique a aussi droit à sa propre littérature valorisant compétences et dynamique de groupe. Pour comprendre la culture de l’entreprise, elle épluche les archives, conseils d’administration et assemblées générales, revues de presse..., part sur le terrain à la rencontre des salariés, interviewe dirigeants et ouvriers, prend le temps de « sentir » le quotidien et les rythmes du travail. Chacun aime parler de son métier, de sa place dans le projet collectif, parfois ancien. Elle sait qu’on redoute ses questions, mais elle a appris à détendre l’atmosphère et à engager chaque entretien comme une simple discussion qu’elle laisse se dérouler sans pression. « Mon intervention est basée sur le temps. Je reste dans l’entreprise plusieurs mois. Il n’est pas question d’écrire l’unique livre de la société dans l’urgence. Me parler nécessite forcément de la confiance qui ne s’acquiert que dans la durée. Alors, pas de panique, si on sèche à mes questions, si ce n’est pas le moment, je reviendrai ! » dit-elle avec le sourire.

Écrire le récit d’une entreprise revient à entrer dans ses habitudes et ses rouages sous-tendus par l’histoire familiale. « Sans confiance, on ne peut pas aller jusqu’au bout du projet et capter les particularités de l’entreprise. Cela relève du défi finalement, mais ça marche ! Je sais qu’il y aura des moments un peu plus tendus qu’il faudra surmonter ensemble. Après la phase d’interviews et de recherches dans les archives, je me retire de l’entreprise. Je commence l’écriture. Un moment plus solitaire. L’entreprise devient mon sujet, l’obsession de plusieurs semaines. Les équipes me revoient au bout de trois à quatre semaines, cela dépend... l’écriture n’est pas une science exacte... cela dit, avec l’expérience, j’écris de plus en plus vite. La remise du manuscrit reste toujours une étape délicate pour moi : j’espère avoir vu juste et que mon client se reconnaît dans l’écriture ! »

Cécile Girardin aime ce qu’elle fait et n’hésite pas à se déplacer en France entière pour raconter les entreprises qui font appel à elle.

Pour terminer, quelques questions en vrac :
- "Qu’avez-vous appris de votre métier ? À faire confiance à mes premières impressions et la patience.
- Votre citation préférée : « L’image d’une vie monotone au sein même du bonheur fait éprouver de l’effroi à un esprit qui a besoin de variété. » Madame de Staël, Corinne, 1807
- Votre passage préféré : « Combien de fois, au hasard de lectures, me suis-je dit : j’aurais aimé écrire ça ou j’aurais pu l’écrire, mais on dit j’aurais pu l’écrire en se référant à l’idée, pour ainsi dire jamais à l’expression même. » Yasmina Réza, Nulle part, août 2005
- Vous collectionnez ? : Les agendas des autres. Un jour, j’écrirai un texte sur cette écriture de la note.
- Vous aimez ? : lire dans un véhicule qui se déplace.
- Vous détestez ? Que l’on assimile l’historien d’entreprise à un « rat de bibliothèque », déconnecté de la réalité et constamment assis devant son ordinateur. Non, non, je suis sur le terrain, j’accompagne les équipes de nuit (et de jour !) et j’écoute tout ce qu’on a à me dire sur les machines numériques... L’écriture n’a rien de plan-plan. Elle me demande au contraire beaucoup d’implication.
"

Les références  :
- Livres :
"Ces Vosgiens qui bâtissent des aventures" pour les 50 ans de la station de la Bresse-Hohneck,
« 50 ans », l’entreprise Tédélec
"Entre travail et insertion : témoignages" sur les chantiers d’insertion,
« Une vie à la baguette », l’entreprise Nault,
"La caisse primaire de Niort",
"Hier, aujourd’hui et demain" pour la mutualité française Deux-Sèvres,
"Galuchette, la marionnette trop grande", conte pour enfants...

- Jeu pédagogique :
L’eau potable à Niort, la guerre 1914-1918

- Rapports annuels de la Fondation Maif

- Textes pour film d’entreprises

- Résidence d’artistes

Contact  : cecilegirardin@me.com tel : 06 33 88 35 04
Sur Facebook, Twitter et Linkedin
Crédits photos Eric Chauvet.

Si comme Cécile, vous souhaitez être l’entreprise du mois (emplacement exclusif sur la page d’accueil, article, présence dans chaque newsletter hebdomadaire...) réservez votre période de parution, cliquez ici



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.