Accueil > Entreprises > Wall Street English Poitiers rachète son homologue bordelais

Entreprises 12 mai 2017

Wall Street English Poitiers rachète son homologue bordelais



Enregistrer au format pdf

Dédiée à l’apprentissage et au perfectionnement dans la pratique de l’anglais, Wall Street English est un réseau de franchise qui connaît une belle croissance en Poitou. L’acquisition récente de deux sites à Bordeaux et Mérignac vient renforcer un ensemble désormais composé de 5 sites et dirigé par Nicolas Roos.

La formation continue a fait l’objet de nombreuses réformes ces dernières années, mettant quelques fois les entreprises du secteur en difficultés. Nicolas Roos, dirigeant des centres Wall Street English de Poitiers, Châtellerault, Niort et désormais Bordeaux ainsi que Mérignac, connaît bien le sujet, notamment en tant qu’adhérent à la Fédération régionale de la formation professionnelle. « Aujourd’hui, la formation devrait être perçue systématiquement comme un investissement tant personnel que pour l’employeur. Nous avons fait le choix dans nos centres de privilégier d’une part la qualité des prestations en validant les 21 points de contrôle créés par la réforme issue de la loi de 2014 mais aussi en adoptant une sélection dès la demande d’inscription à nos sessions. Nous avons en effet choisi il y a quelques années de mieux analyser les capacités du candidat en amont, quitte à ne pas accepter de le former. C’est pour nous un gage de réussite que de s’appuyer sur une telle méthode. Réussite pour nos centres – et je rêve qu’un jour la formation soit mesurée selon son taux de réussite – mais aussi et surtout pour les stagiaires !
Notre force, c’est ensuite, tout au long de la formation, l’accompagnement et le suivi des stagiaires, la prise en compte de leur motivation également.
 »

Depuis le rachat des deux sites bordelais en décembre dernier, déjà 5 formateurs ont été recrutés, passant les effectifs à 25 personnes pour l’accompagnement d’une moyenne de 650 stagiaires. « Nous avons un bon potentiel de développement sur Bordeaux auprès d’une clientèle d’entreprises notamment. L’anglais dans nos centres s’enseigne selon la méthode du blended learning, c’est à dire qu’on permet au stagiaire de progresser de façon intuitive, un peu comme on acquiert, enfant, une langue maternelle avec 80% de l’enseignement sous forme orale. Bien loin des méthodes académiques qui en ont découragé plus d’un ! Une classe de validation d’une heure est réalisée avec un professeur toutes les trois leçons pour mesurer la progression du stagiaire. Ce dernier point est très important, il est l’un de nos atouts. En parallèle, le stagiaire participe à des classes de conversation pour une mise en pratique régulière. »
A noter que les centres Wall Street English sont agréés pour intervenir dans le cadre du CPF (Compte Personnel de Formation) et pour faire passer le TOEIC®.

Après avoir racheté en 2008 les sites de Poitiers et Châtellerault, puis créé en 2011 celui de Niort, Nicolas Roos poursuit ainsi le développement de son entreprise qui compte aujourd’hui près de 50 salariés pour un peu plus de 1200 stagiaires accueillis en permanence dans ses 5 centres d’apprentissage et de perfectionnement à l’anglais.
Prochaine étape ? Le déménagement du centre de Poitiers, vers la périphérie de la ville. « Actuellement, nous sommes en centre-ville à côté du palais de justice. Les locaux ne nous permettent pas d’évoluer comme nous le souhaiterions. D’ici quelques mois, nous allons intégrer une plateforme mieux conçue, très visible (à côté du Mac Donald’s du quartier de la Demi Lune) et surtout bien plus accessible.  »

Plus : www.wallstreetenglish.fr

Publi-information



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.