Accueil > Actualités > EurekaTech, Technopôle du GrandAngoulême sur les rails

Actualités 23 mars 2018

EurekaTech, Technopôle du GrandAngoulême sur les rails



Enregistrer au format pdf

Le 15 mars dernier, le technopôle du GrandAngoulême, baptisé EurekaTech, a été officiellement lancé en présence du président de Région Alain Rousset. Cette association, qui rassemble les acteurs de l’innovation et de l’entrepreneuriat du territoire, a pour mission d’accompagner les porteurs de projet vers le succès. Un modèle déjà éprouvé au sein des technopôles déjà en place en France.

Le concept de technopôle est né en France au début des années 70. L’idée est simple : rassembler sur un même territoire entreprises, organismes de recherche et de formation de façon à faire émerger des projets innovants. A l’image de la Silicon Valley aux Etats-Unis, de Sophia Antipolis dans le sud de la France ou encore du Grand Nancy-Brabois qui ont été les pionniers, on a dernièrement vu la naissance de La Rochelle Technopole et donc d’EurekaTech.
En France, ces technopôles sont labellisés par RETIS, on en compte près de dix en Nouvelle-Aquitaine.

EurekaTech a un statut associatif. Présidé par Joël-Denis Lutard directeur général du site charentais de Schneider Electric, il rassemble dans son conseil d’administration des représentants de la CCI de Charente, du GrandAngoulême, de l’Université de Poitiers, du CESI, du SPN, d’Alliance entreprises (regroupement d’entreprises industrielles), et de PME comme Dreamtronic ou Martell & Co.
Un conseil de surveillance est ouvert à tous les acteurs économiques du territoire.

Les prochaines étapes :
- Poursuivre la réflexion sur la création d’un centre d’innovation dans le domaine du process industriel dans le cadre de "l’usine du futur"
- Conforter les projets en cours autour du Musée 3.0
- Définir le programme annuel des rencontres labellisées EurekaTech
- Valider une méthodologie d’accompagnement à la création et au développement d’entreprises dans le domaine des industries créatives (projets européens)

Le pilotage opérationnel d’Eurekatech est assuré par Yannick Conseil du GrandAngoulême et ses équipes.

Plus : page Facebook

Un lancement dans un lieu exceptionnel


Symboliquement, le lancement d’EurekaTech a eu lieu au Moulin de l’Abbaye à La Couronne, un campus d’entreprises créé par un entrepreneur pour qui l’innovation est une seconde nature : Dominique Poupeau. L’Abbaye de la Couronne, née au XIIIe siècle est chargée d’histoire, c’est aussi un site industriel, occupé à partir de 1922 par les célèbres "Papeteries de la Couronne". Les ateliers emploieront jusqu’à 1500 personnes dans les années 70 puis seront abandonnés en 2009.
"J’ai vendu l’une de mes innovations, ce qui m’a permis de constituer un apport suffisant pour finalement racheter le site en juillet 2014 avec mon épouse et le soutien du Crédit Agricole Charente-Périgord" explique Dominique Poupeau. Avec 22000m² couverts sur 7 hectares, le nouveau propriétaire se trouve alors devant un chantier gigantesque. "Nous avons rénové le site par tranches avec l’objectif d’en faire un village d’entreprises, en proposant des bureaux à un prix de location très abordable (10€ HT/m²/mois), des ateliers, des espaces de réunions et séminaires, la fibre, le tout au milieu d’un parc en bord de Boëme assurant calme et détente.
Déjà une vingtaine d’entreprises et autres organismes dédiés à l’entrepreneuriat occupent le site ou sont en passe de le faire. "Nous pourrons accueillir jusqu’à 50 entreprises" précise Dominique Poupeau.

Un projet d’une telle envergure est unique en Poitou et Charentes, il fallait un entrepreneur pour qui l’innovation est une seconde nature pour le mener.

CR.

Plus : http://lemoulindelabbaye.fr



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.