Accueil > Actualités > Développement durable > Ile de Ré : le pont dispose désormais d’un éclairage qui s’adapte au (...)

Développement durable 19 février 2009

Ile de Ré : le pont dispose désormais d’un éclairage qui s’adapte au trafic

Pendant trois mois, SPIE Ouest-Centre a conduit les travaux de rénovation de l’éclairage public du pont de l’Ile de Ré à la demande du Conseil Général de Charente-Maritime.

Clé du projet, le nouveau système de variation de l’éclairage du pont permet d’économiser 103 000 Kw/heure d’électricité par an. Soit l’émission de 11,24 tonnes de CO2.

Une télécommande centrale pilote à distance 22 variateurs placés sur le pont et module par tranches horaires le flux lumineux correspondant ainsi à l’intensité du trafic automobile. De 100 watts en période normale, la puissance envoyée vers chaque lampe peut descendre à 75 watts lorsque le trafic est faible (milieu de nuit). En cas d’événement exceptionnel (accident de la circulation…), les techniciens du centre de commande peuvent faire monter manuellement la puissance à 150 watts. Le système d’éclairage s’adapte ainsi à « la vie » du pont.

Suppression de la pollution lumineuse

Outre l’armoire centrale de commande, les équipes de SPIE ont remplacé les 220 lanternes équipant les 3 kms du pont par des luminaires autonettoyants diffusant une lumière orangée. En concentrant la totalité de l’éclairage vers le sol, les nouvelles lampes « sodium haute pression confort » éliminent toute pollution lumineuse. Afin de gagner en efficacité, elles obéissent à une horloge astronomique, couplée à une cellule photoélectrique infrarouge. Cet ensemble permet de réduire la durée d’allumage annuelle de l’ordre de 6 %.

La régulation de la tension aux bornes de chaque lampe permet également de prolonger la durée de vie des luminaires et de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 15 % (correspondant aux consommations liées aux surtensions). Enfin, chaque mat est surmonté d’une LED blanche (Diode électroluminescente) rappelant l’appellation « Ré la blanche ».

Pour réaliser ce projet, 9 personnes des centres de La Rochelle, Amboise, Migné-Auxances ont été mobilisées pour la partie éclairage public et 11 personnes du centre de Saint Jean-de-Braye pour la partie fibre optique.

« Au total, la consommation électrique du pont sera réduite de moitié, soit 10 000 euros, sur la facture d’électricité et sur la durée de vie des lampes » déclare Bernard Penaranda, chef de Centre Poitou-Charentes-Touraine de SPIE Ouest-Centre. « En cette période de crise, SPIE Ouest-Centre démontre que les collectivités locales peuvent faire des économies tout en répondant aux dernières exigences environnementales. »

« Notre système d’éclairage date de la mise en service du pont en 1988 et nous donnait depuis quelques années des signes de faiblesse ; sa consommation électrique devenait également excessive, » ajoute Jean-Gilles Marcelo, Directeur du Pont de l’Ile de Ré.

« En 2007, la décision a été prise d’une rénovation complète. Le choix de notre prestataire reposait sur des exigences fortes : durabilité de la solution technique, baisse de la consommation électrique, faible coût d’entretien, et respect des normes environnementales pendant la durée du chantier. Sur tous ces points, SPIE nous a donné entière satisfaction. Le chantier a été mené de façon exemplaire et ingénieuse tant pour la protection de l’environnement (prévention de chute d’objets dans l’eau) que pour la sécurité des salariés. »



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.