Accueil > Agenda > Néonicotinoïdes, Delphine Batho organise une réunion publique

Agenda 17 septembre 2020

Néonicotinoïdes, Delphine Batho organise une réunion publique



En 2016, une loi a été votée pour interdire les néonicotinoïdes, ces pesticides « tueurs d’abeilles ». J’avais proposé au Parlement d’adopter cette disposition, alertée par les apicultrices et les apiculteurs des Deux-Sèvres, mais aussi par les études scientifiques menées par le CNRS de Chizé qui établissent la responsabilité des néonicotinoïdes dans la disparition, en quelques années, de 85% des populations d’insectes et d’un tiers des oiseaux des champs.
Cette loi, le gouvernement veut la remettre en cause. Un projet de loi prévoit de réautoriser les néonicotinoïdes. Il sera examiné par l’Assemblée nationale dès la fin du mois de septembre.
Afin de débattre tous ensemble des enjeux et de la façon dont nous pouvons agir pour empêcher ce retour en arrière, j’organise une réunion ouverte à toutes et tous :
Jeudi 17 septembre à 18h30 à Azay-le-Brûlé (Salle du Foyer Rural - 2, Route du Quaireux - Cerzeau)

Pour protéger votre santé et celle des autres, cette réunion est organisée dans le strict respect des gestes barrières :
- Merci de vous abstenir d’y participer si vous ressentez les moindres symptômes de la Covid-19 ou si des personnes de votre entourage en ressentent ;
- Nombre de participants limités et inscription préalable par mail permanence@delphine-batho.fr ou téléphone 05 49 29 18 19
- Masque obligatoire (nous en proposerons à l’accueil si besoin), respect des distances physiques, un lavage des mains sera proposé à l’entrée et à la sortie.



  • denise
    10 septembre, 12:44

    ce qui tue la biodiversité de façon massive et durable (pire que les pesticides) ce sont les épisodes de sécheresse de plus en plus longs !
    nous vivons la pire sécheresse depuis plus de 100ans (même les vieux arbres sèchent) et dès qu’il va pleuvoir nous aurons de graves inondations ...
    personne ne voit les arbres mourir de soif alors que ça devrait faire paniquer tout le monde !
    Notre maison brule et on regarde l’Amazonie ...

    Depuis plus de trente ans, les « vrais » climatologues disent bien qu’il n’y aura pas moins d’eau, mais une dégradation de la répartition annuelle des pluies : inondations l’hiver et sécheresse l’été, exactement le scénario qui s’installe durablement en France depuis vingt ans…

    Le bassin versant de la Sèvre Niortaise (au niveau de la Tiffardière) fait 1070km2 et reçoit une moyenne 900 millions de m3 par an, depuis le 18 10 2019 la Sèvre a évacué 683 millions de m3 d’eau douce dans la mer (74% des précipitations annuelles, alors qu’il ne faudrait jamais dépasser les 30% ) avec 5 périodes d’inondations ... ça doit être la rivière de France la plus mal gérée ... et ce n’est pas fini !

    je publie mes recherches sur
    https://www.mediaterre.org/actu,20200503184212,1.html
    https://www.mediaterre.org/actu,20200810121408,1.html
    http://pasdeclimatsanseau.unblog.fr/2020/08/26/inondations-de-lhiver-prochain/

  • denise
    11 septembre, 13:30

    ce qui tue la biodiversité de façon massive et durable c’est la sécheresse

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.