Accueil > Actualités > Territoires > Nouvelle-Aquitaine & Bretagne « L’avenir s’écrit en régions (...)

Territoires 10 mai 2019

Nouvelle-Aquitaine & Bretagne « L’avenir s’écrit en régions »



Enregistrer au format pdf

Vendredi 3 mai, le président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, a répondu à l’invitation d’Alain Rousset, son homologue de la Région Nouvelle-Aquitaine dans le cadre d’un séminaire de travail à Poitiers. Cette première rencontre interrégionale affirme la volonté de collaboration des deux collectivités.

« Notre vision des territoires se ressemble même si nos territoires sont différents. Dans le monde moderne où les pouvoirs sont davantage horizontaux, les régions sont des assembleurs de talents » énonce Loïg Chesnais-Girard. Alain Rousset partage cette position de la pertinence de l’échelle régionale et précise l’intérêt de collaborer entre régions. « Les marges de manœuvre des régions sont importantes pour peu qu’on innove dans nos propres politiques et dans une attitude qui supprime toute certitude. C’est pourquoi il est important d’avoir un double mouvement. Un mouvement avec la société civile régionale de nos territoires et un autre entre régions en prenant le temps de la discussion et de l’échange.  »

Anticiper ensemble

Les deux régions partagent des problématiques, « l’eau, la façade maritime, la pêche, les langues régionales, le basculement vers une agro-écologie… » illustre Alain Rousset. Les principaux questionnements communs aux deux régions ont été abordés dans le cadre de 7 ateliers thématiques [1]

Au-delà de l’échange d’expériences, des projets peuvent se construire en commun. Le Président de Bretagne, cite l’exemple des batteries de véhicules électriques. « Sur notre territoire, nous avons Bolloré qui fait les cars et des batteries. Ici des entreprises ont la même activité. On pourrait penser qu’on est en concurrence mais si on raisonne au niveau européen, on est alliés. Nous devons faire en sorte que l’industrie soit chez nous pour ces nouveaux modes de mobilité attendus par nos concitoyens. »
Alain Rousset considère que les régions sont en avance sur la politique nationale. « Les régions ont les capacités d’anticipation. On importe 98 % des batteries d’Asie du Sud-Est. En cas d’explosion des droits de douane, que devient la filière des véhicules électriques en Europe ? L’idée de retravailler cette filière à partir des entreprises, des laboratoires, des territoires est une démarche vertueuse. »

Rendez-vous est donné fin novembre en Bretagne pour poursuivre la réflexion commune engagée sur les grands enjeux des politiques régionales.

Sophie Guitonneau

Crédits photos : Région NA - Françoise Roch


[1- Atelier 1 : Economie, industrie, TPE et artisanat.
- Atelier 2 : Jeunesse, éducation, formation
- Atelier 3 : Relation aux territoires et aux citoyens
- Atelier 4 : Attractivité, tourisme et international
- Atelier 5 : Adaptation écologique, énergétique et agricole
- Atelier 6 : Culture et langues régionales
- Atelier 7 : Océan et économie maritime.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.