Accueil > Actualités > Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde, une stratégie à 3 (...)

Actualités 15 avril 2019

Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde, une stratégie à 3 ans



Enregistrer au format pdf

Le conseil de gestion du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis s’est réuni le jeudi 11 avril 2019 à La Rochelle. Lors de la séance, les membres du conseil ont débattu de la stratégie pluriannuelle d’actions 2019-2021 du Parc naturel marin et du programme 2019 comportant 37 projets à mener sur l’année avec les acteurs locaux.

Après l’élaboration du plan de gestion fixant les grands objectifs à atteindre à l’horizon des 15 ans, le Parc précise les thématiques prioritaires qui seront traitées dans cette première phase opérationnelle ainsi que son positionnement sur le territoire, en lien avec ses partenaires et l’ensemble des acteurs locaux.

5 axes prioritaires sont développés dans cette stratégie pluriannuelle d’actions :
- Axe 1 : Améliorer la connaissance
- Axe 2 : Valoriser les données pour diagnostiquer et évaluer
- Axe 3 : Accompagner la prise en compte des enjeux environnementaux par les porteurs de projets
- Axe 4 : Expérimenter et développer des mesures de gestion pour la préservation du milieu marin
- Axe 5 : Faire connaître le Parc naturel marin, sensibiliser les publics pour l’adoption de pratiques respectueuses du milieu marin

Un programme d’actions 2019 ambitieux

Pour mettre en œuvre le programme 2019 comportant 37 projets, le Parc naturel marin s’appuie sur 8 postes permanents et un budget d’environ 900 000 euros (hors masse salariale et gros investissements). Ces moyens humains et financiers sont mis à disposition du conseil de gestion par l’Agence française pour la biodiversité.

Parmi les actions du programme, déclinées à partir des 5 axes de la stratégie, l’amélioration de la connaissance tient une place privilégiée avec 17 projets soutenus, représentant le tiers du budget. Ce choix s’impose dans les premières années d’existence du Parc afin de faciliter la gestion de ce vaste espace marin.

En ce sens, la convention de coopération signée entre le Parc et La Rochelle Université est particulièrement structurante.
Outre la réalisation d’expertises ou de recherches sur le patrimoine naturel et les fonctionnements écologiques des écosystèmes marins, l’amélioration de la connaissance visera à caractériser les activités maritimes s’exerçant dans le Parc naturel marin et à mieux qualifier les interactions entre activités et milieu.

De plus, il est essentiel pour le Parc naturel marin de pouvoir dresser une photographie de son territoire, sur différentes thématiques. La conception d’observatoires du milieu marin tient une place prépondérante dans le programme d’actions 2019.

La prise en compte des enjeux environnementaux par les porteurs de projets

Parce qu’ils se situent et s’exercent dans un Parc naturel marin, les projets, aménagements et activités se doivent d’être exemplaires d’un point de vue environnemental et en particulier pour la préservation de la biodiversité marine.
L’accompagnement des porteurs du projet en ce sens est une ligne stratégique forte pour le Parc naturel marin. Ainsi, l’équipe du Parc y consacrera un temps important durant cette année 2019.

L’expérimentation et le développement d’actions de gestion du milieu marin

Afin d’atteindre les objectifs de préservation ou d’amélioration de l’état de santé des écosystèmes du Parc, des projets menés avec les acteurs locaux seront programmés sur les 3 ans à venir.
En 2019, une expérimentation de restauration d’herbiers de zostères sera conduite sur l’estran, dans un secteur impacté par un aménagement littoral.

Le programme d’actions 2019 vise aussi à améliorer la notoriété du Parc naturel marin et ses actions, et surtout favoriser l’adoption de pratiques respectueuses du milieu marin.
Pour atteindre ces objectifs, des actions de communication et de sensibilisation seront développées en direction des partenaires relais tels que les « têtes de réseaux » des professionnel de la mer, des usagers de loisir ou les offices de tourisme très prescripteurs auprès des usagers, des habitants et des touristes.
Une attention particulière sera portée au public scolaire avec la poursuite du dispositif « aire marine éducative » permettant aux élèves de découvrir le milieu marin et d’aborder différentes problématiques de gestion d’un espace protégé. A la rentrée prochaine, le Parc soutiendra 12 aires marines éducatives et la « journée mondiale de l’océan » en juin sera l’occasion de rassembler plus de 160 élèves à La Rochelle.

Plus : www.parc-marin-gironde-pertuis.fr

Crédits photo : Agence française pour la biodiversité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.