Accueil > Actualités > Culture & loisirs > Résidences et enregistrements : le TAP reste ouvert aux artistes

Culture & loisirs 23 novembre 2020

Résidences et enregistrements : le TAP reste ouvert aux artistes



Enregistrer au format pdf

Les portes du TAP sont fermées au public depuis bientôt deux semaines MAIS grandes ouvertes pour les artistes. Mission essentielle du TAP, le soutien à la création prend encore plus d’ampleur avec des espaces de travail disponibles. Le TAP a donc construit un programme de résidences permettant aux artistes de continuer de répéter, de réfléchir à de nouvelles formes ou d’enregistrer. Ainsi, pas moins de 9 équipes artistiques sont ainsi accueillies en novembre, dans le plus strict respect des mesures sanitaires.

L’inventif et multidisciplinaire collectif poitevin Brasier a ouvert ce mois de résidence suivi par la Compagnie La Cavale qui répète Au delà, vu d’ici, spectacle chorégraphique présenté au Festival À Corps 2021. De son côté, Thomas Ferrand continue de nourrir son projet Sauvages ! : réflexion sur la création d’une œuvre végétale pour le parvis du TAP, écriture d’une bande dessinée avec Thomas Dupuis des éditions poitevines FLBL, répétitions de Ronces, création avec les étudiants de l’Atelier de Recherche Chorégraphique de l’Université de Poitiers… François Marry de Frànçois & The Atlas Mountain, actuellement en résidence au Confort Moderne, s’installe pour une semaine sur la scène de l’auditorium pour y travailler dans son acoustique exceptionnelle sur le grand piano de concert. Le groupe poitevin Colours in the Street prend l’air sur le toit du TAP pour le tournage de leur nouveau clip.
Au plateau B, Jérôme Rouger travaille à sa prochaine pièce, En cas de péril imminent, dont le TAP présentera une étape de travail dans le cadre d’un théâtre-sandwich le 11 mars. Au travail aussi pour leur prochaine création, la compagnie Le Théâtre dans la Forêt revient pour une semaine dans nos studios et jouer dans 3 établissements scolaires auprès de 4 classes la version radiophonique des Chroniques martiennes.
Les résidences ce sont aussi des enregistrements. Les quinze musiciens de la compagnie vocale et instrumentale de Simon-Pierre Bestion La Tempête enregistrent un album intitulé Color, qui réunit des compositeurs ayant inspiré Steve Reich : de la musique médiévale à John Coltrane, le spectre est large. Enfin, la pianiste Vanessa Wagner nous fait le plaisir de venir enregistrer un 3e album dans l’auditorium, Inland 2, consacré à des œuvres singulières du 20e siècle.

En attendant de retrouver des spectateurs en salle, les artistes et l’équipe du TAP ne vous embrassent pas mais le coude y est… plus que jamais !

www.tap-poitiers.com



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.