Accueil > Actualités > International > Shanghai Expo 2010, l’opportunité d’une réelle coopération sino-européenne

International 1er avril 2010

Shanghai Expo 2010, l’opportunité d’une réelle coopération sino-européenne



Enregistrer au format pdf

L’année 2010 sera très certainement marquée par deux événements majeurs, offrant aux pays qui les organisent de formidables perspectives de reconnaissance internationale quant aux progrès socio-économiques qu’ils ont accomplis en l’espace d’une génération.

La première manifestation, la Coupe du monde de football, aura lieu en Afrique du Sud, du 11 juin au 11 juillet 2010, et portera un message positif et fédérateur, à l’image d’un continent trop souvent oublié.

L’affiche de l’exposition universelle

L’autre événement, l’Exposition Universelle, se déroulera pour la première fois en Chine, à Shanghai, pendant 6 mois à partir du 1er mai. L’Expo 2010 sera la vitrine technologique et industrielle du savoir-faire de participants venus des quatre coins du globe, dans cette ville ultramoderne synonyme de porte d’entrée du plus vaste marché potentiel du monde, et futur centre financier de la Chine.

Selon la définition du Bureau International des Expositions (BIE), les Expositions Universelles sont des « lieux uniques de rencontre où l’éducation passe par l’expérimentation, la coopération par la participation, le développement par l’innovation. Elles sont l’expression d’un message d’intérêt universel, une expérience éducative et récréative, des laboratoires d’expérimentation montrant l’extraordinaire et le nouveau ».

Au-delà des chiffres chinois, impressionnants (5 milliards d’Euros d’investissement, 242 pays et organisations internationales représentés, 70 à 100 millions de visiteurs attendus, 5km² d’espaces aménagés…), l’innovation majeure de cette édition 2010 est la

Le pavillon de la Chine à l’exposition universelle

création d’un espace des meilleures pratiques urbaines (UBPA), qui traduit le thème principal (et consensuel) de l’Expo : «  Meilleure Ville – Meilleure Vie  ».

Pour la première fois, la possibilité est offerte aux 80 collectivités territoriales sélectionnées, d’exposer leurs réalisations ou solutions en matière de gestion et d’aménagement urbain. L’objectif est de présenter, dans un espace concentré, des usages et modalités unanimement reconnus et susceptibles d’améliorer la qualité de vie, tel le projet expérimental Dongtan (éco-ville réunissant grandeur nature les dernières innovations environnementales) qui doit ouvrir ses portes à l’occasion de l’Expo.

Shanghai 2010 : vitrine de l’atelier chinois

Troisième puissance économique mondiale en termes de PIB (derrière les USA et l’Europe), « l’atelier chinois » ne ressemble pourtant pas à sa devanture shanghaienne. Les dirigeants chinois sont conscients des défis à surmonter et des disparités à atténuer pour assurer une certaine stabilité politique à l’intérieur des frontières, en incluant des territoires hétéroclites tels le Xinjiang, le Tibet ou Hong Kong par exemple. Le gouvernement chinois réforme actuellement le système de protection sociale mais il lui faut encore entreprendre des efforts colossaux pour accroître les revenus en zones rurales, accélérer le développement d’une classe moyenne urbaine qui tarde à se constituer, assainir son système bancaire et financier, protéger la propriété intellectuelle, lutter contre la corruption, contrôler l’inflation… et trouver une solution durable aux problèmes environnementaux ainsi qu’aux nombreux déséquilibres démographiques à venir (homme/femme, actifs/inactifs…).

Le pavillon France à l’exposition universelle

Ces problématiques amèneront le pays à nécessairement augmenter le PIB par habitant, actuellement au niveau de pays comme l’Algérie ou l’Ukraine, selon un indice plus révélateur du niveau de développement réel du pays.

Le Parti Communiste Chinois (PCC), qui considère le progrès technique et scientifique comme principal moteur de croissance, souhaite profiter de l’Exposition Universelle pour présenter au monde son modèle de développement, renforcer son pouvoir central et légitimer ses avancées (limitées) en matière de démocratie. Mais contrairement aux Jeux Olympiques de Beijing, l’Exposition Universelle doit offrir une opportunité sur la durée (6 mois) de rassemblement et l’échange d’idées.

L’un des stimulants de ce rassemblement viendra certainement d’Internet et des milliers de sites créés spécialement pour l’occasion, et dans toutes les langues, véritable plateforme interactive favorisant une participation collective et populaire. La Chine compte en 2010, rappelons-le, plus de 300 millions d’internautes, qui pour la très grande majorité surfe avidement sur une version édulcorée du WorldWideWeb, sans Google, Facebook, Twitter...

Présence de l’Europe à Shanghai

Forte d’une représentation des 2/5 des pavillons à Shanghai, l’Europe, nouvellement dotée d’une politique étrangère commune depuis la signature du Traité de Lisbonne, doit aujourd’hui apporter à la Chine son expérience et jouer pleinement son rôle de pondérateur du tandem discordant sino-américain. L’Europe peut, durant toute la période de l’Expo, bénéficier de la quasi-absence des États-Unis et présenter son modèle fédérateur multiculturel, son savoir, sa créativité, et l’harmonie sociale qu’elle cherche à insuffler à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières.

Une rapide visite des sites internet

www.2010shanghai.eu et www.expo-en.cn donne un aperçu des ambitieux projets mis en place, à l’occasion de l’Expo, par les pays européens qui ont compris la nécessité de faire du pays-continent chinois un partenaire à part entière.

Au travers d’une politique étrangère commune et cohérente, l’Europe a maintenant la possibilité d’exploiter cette occasion unique pour se positionner comme un acteur clé de la scène internationale et accompagner la Chine dans son orientation vers un développement durable et équilibré. Les enjeux chinois se traduisent à l’échelle mondiale et locale, la question ne se pose plus. Mais qu’en pensent nos élus français et les responsables politiques locaux, nationaux et européens ? Lançons le débat à l’occasion de l’Expo…

Rédaction : Vincent Onillon, en collaboration avec Thomas Guimbault, auteur indépendant (tguimbault@hotmail.com). Crédit photos : Daphné Vanderperre

Vincent Onillon est le responsable de Méo (en Chine) / MeiAo Creative, agence de communication spécialisée sur la Chine et basée en Deux-Sèvres. Contact : info@meoenchine.com et www.meoenchine.com

Pour plus d’informations :
-  http://fr.expo2010.cn/ (site officiel)
-  http://www.expo-en.cn (visite virtuelle reconstituée en 3D)
-  http://fr.wikipedia.org/wiki/Exposition_universelle_de_2010
-  http://www.bie-paris.org/ (site du BIE)
-  http://www.exposhangai2010.info/ (blog sur l’Exposition Universelle de Shanghai)
-  http://www.2010shanghai.eu/ (ressources sur pavillons européens, UBPA, web 2.0…)

Agenda Avril – Mai – Juin 2010 :
-  China International Boat Show – Shanghai Exhibition Center – du 8 au 11 avril 2010
-  Exposition Universelle à Shanghai – du 1er mai au 31 octobre 2010
-  SIAL China – Salon International de l’Agroalimentaire – du 19 au 21 mai 2010
-  Coupe du Monde de Football – Afrique du Sud – du 11 juin au 11 juillet 2010



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.