Accueil > Entreprises > Clubs et réseaux > Un cocktail d’optimisme sans modération pour près de 1000 chefs d’entreprise (...)

Clubs et réseaux 28 mars 2014

Un cocktail d’optimisme sans modération pour près de 1000 chefs d’entreprise ce jeudi à Bressuire



Enregistrer au format pdf

Qui a dit que les chefs d’entreprise sont difficilement mobilisables ? Hier soir, ils étaient près de 1000 réunis à Bocapôle à Bressuire (Deux-Sèvres) sur une invitation du Centre des Jeunes Dirigeants de la section nord Deux-Sèvres. Venus du bocage bien sûr mais aussi de la Gâtine, du niortais, de la Vienne et des départements voisins : Mayenne, Maine et Loire... Une mobilisation sur une affiche attractive : Edgar Grospiron (champion olympique de ski de bosses), Philippe Croizon (le local de l’étape, basé à Châtellerault et qui malgré son handicap a relié les 5 continents à la nage) et Philippe Bloch (Entrepreneur, éditorialiste sur BFM TV). Une mobilisation autour d’un thème aussi : l’optimisme.
Chacun des intervenants a su convaincre à travers des anecdotes parfois ironiques, parfois émouvantes et conquérir l’auditoire. La troupe d’improvisation Aline et Compagnie était chargée, de façon alternative, de résumer chaque intervention à sa manière. Un exercice difficile parfois, mais plutôt réussi.

Les patrons de PME de ces territoires sont-ils plus optimistes que les autres ? En tout cas ce jeudi, ils avaient la volonté de s’ouvrir à une autre attitude que celle que l’on connaît depuis plusieurs années en France et qui consiste à ne voir que les points négatifs, avec une peur d’échouer qui paralyse l’économie.

Edgar Grospiron, Philippe Croizon et Philippe Bloch à la tribune

Quant au handicap, thème abordé par Philippe Croizon, avec une bonne dose d’autodérision, il ne semble pas être abordé par les pouvoirs publics de la bonne façon. "En France, on préfère payer une pension à vie à une personne handicapée plutôt que lui donner les moyens de progresser et d’accéder aux solutions de formation classiques dès le plus jeune âge" soulignait Philippe Croizon, ambassadeur du "handicap positif" qui vient justement de créer le festival du handicap positif : "Croiz’y" axé sur le court-métrage et dont le final se déroulera au Futuroscope.

La prochaine soirée prestige du CJD en Deux-Sèvres aura lieu l’an prochain ; elle sera organisée par la toute nouvelle section sud-Deux-Sèvres. Le défi est lancé : faire au moins aussi bien dans le sud du département que dans le nord ! Mais les optimistes le savent bien, à coeur vaillant, rien d’impossible !

CR

Pour en savoir plus sur le CJD : www.jeunesdirigeants.fr

Les intervenants de cette soirée entourée de l’équipe des jeunes dirigeants du nord-Deux-Sèvres


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.