Accueil > Automobile > A la découverte de la grande région en véhicule électrique

Automobile 3 octobre 2016

A la découverte de la grande région en véhicule électrique



Enregistrer au format pdf

Plus de 200 kms par jour, c’est ce qui était prévu pour le 5ème Tour Poitou-Charentes Véhicules Électriques, rebaptisé cette année Nouvelle-Aquitaine Électrique Tour, précédé par un prologue entre Poitiers et Civaux.
Et à chaque étape, des rencontres notamment avec les syndicats d’énergie départementaux, principaux acteurs de la mise en place de bornes de recharge maillant notre territoire. Un constat : de gros efforts sont faits et l’implantation de ces bornes favorisant la mobilité électrique permettent de pouvoir faire de plus longs trajets qu’il y a 2 voire même 1 an. Ce n’est que le début.

Anne Sophie et son "copilote"

Quant aux véhicules, une trentaine a pris la route mercredi 21 septembre de Poitiers. Des classiques : des Nissan Leaf 24 et 30 kWh et eNV200, des Renault Zoé, une Citroën C0 et une Peugeot Ion, des Tesla S mais également des VW E-Golf et Golf GTE, une Kia Soul, une BMW i3 et la plus spectaculaire, la VW XL1, un modèle au look sport en forme de goutte d’eau, doté d’une motorisation diesel hybride rechargeable à propulsion, le moteur électrique ayant une autonomie de 35 à 50 kms. Une voiture qui consomme 0.9 l/100 kms et qui émet 21 g/km de Co2.

C’est en Nissan e-NV200 modèle Evalia – 7 places – mis à disposition par Nissan France que nous avons participé à ce nouveau challenge. Le modèle existe également en fourgon mais lors d’une participation à un rallye, le modèle Evalia est plus confortable car il est plus lourd à l’arrière donc plus stable. En eNV200, on domine la route, ce qui est bien sympa. On a de la place, et les fonctions sont exactement les mêmes que sur ma Leaf. Mode Eco – Mode D ou B pour une meilleure régénération. Sur les routes de campagne que nous avons empruntées durant ces 3 jours, ce fourgon se tient très bien. Surprise au début d’un peu de balancement, il s’avère à la longue très agréable à conduire. Ce modèle est équipé d’une batterie 24 kWh comme ma Leaf. Peu chargé, la consommation est légèrement supérieure à cause du poids et surtout de la prise au vent. Mais sur nos parcours vallonnés dans la campagne, la régénération en descente a permis de faire d’excellents scores et de pouvoir faire quasiment 140 kms avec 1 seule charge. Le temps chaud y est également pour quelque chose. (Les étapes faisant au maximum 100 kms, ce chiffre est une estimation basée sur la consommation réelle). Et cerise sur le gâteau, nous avons embarqué à bord la borne de recharge d’Astragam devenue nomade à partir de Limoges… un bon poids cette borne qui s’est avérée très utile pour les charges avec sa puissance de 22 kW et des connexions T2, Combo et Chademo !

Le Nissan eNV200

Le prologue du mercredi nous a menés à Civaux où nous avons pu tester la navette NAVYA qui circule sur le site. Une navette autonome, sans chauffeur et électrique. Après une nuit dans le magnifique hôtel de charme « Les Orangeries » à Lussac-les-Châteaux et un délicieux petit déjeuner (A lire dans le magazine le Petit économiste de l’automne), rendez-vous à l’AFPA de Limoges où une réplique de « La Jamais Contente » nous attendait avec son constructeur Xavier Van der Stappen, un pionnier belge qui a participé aux premiers tours électriques. C’est à Périgueux que la journée s’est terminée. Quelques péripéties sur la route – erreurs du copilote – nous ont emmenés plus loin que prévu… et la consommation a tenu ! Le Syndicat d’Électricité du département, le SDE24 nous a annoncé 148 bornes pour la Dordogne, que ce soit le long des grands axes routiers et sur les sites touristiques. Chaque ancien canton en sera doté.

La borne de recharge mobile d’Astragam

Vendredi, ultime étape de 210 kilomètres jusqu’à l’Hôtel de Région à Bordeaux, accueillis par Alain Rousset, le Président de la région Nouvelle Aquitaine. Départ au petit matin… avant tout le monde afin de pouvoir installer la borne Astragam à Marmande. Nous y sommes arrivés sous un soleil magnifique après une petite pause-café à Eymet qui possède une borne 22 kWh, mais pas les premiers ! Dans cette ville, 6 bornes sont installées et le SDEE 47 annonce 117 bornes pour le Lot et Garonne (dont 2 rapides) installées à partir d’octobre 2016. Les 5 départements de l’ancienne Aquitaine ont travaillé ensemble : 700 bornes sont prévues sur les 5 départements dans 400 communes. Toujours des 22 kW, accessibles à la plupart des voitures mais la charge n’est pas la même pour tous malheureusement. Quelques bornes rapides sont prévues spécialement dans les Landes et les Pyrénées Atlantiques. Je crains que ça ne soit pas suffisant pour les voitures qui chargent en Chademo. Le Syndicat et le maire ont tenu à remercier chaleureusement Jean-François Villeret et tous les participants « On se prépare à entrer dans cette ère nouvelle, il faut aller plus loin ». Information importante, l’installation de ces bornes ne coûtera rien aux communes rurales, ce qui est un vrai levier pour les petites bourgades dont les dotations sont en baisse permanente mais qui ont envie d’entrer dans cette nouvelle ère.

La navette sans chauffeur de la centrale de Civaux

Les véhicules ont ensuite traversé Langon avec une petite pause puis se sont retrouvés chez EV Tronic à Léognan, fournisseur de technologies clés dans le domaine des infrastructures de recharge pour VE. Passage relativement rapide car Bordeaux nous tendait les bras, un vendredi milieu d’après-midi… bouchons garantis ! Tout s’est bien passé et l’arrivée à la Région à un rythme régulier a permis à chacun de bien se garer sur l’esplanade …. Une conférence était en cours « La voiture électrique sera-t-elle la voiture de demain ?  ». La réponse est venue de Jean-François Villeret qui dirige ce tour depuis 6 ans « Les autonomies de 2012 ne sont plus celles d’aujourd’hui, bientôt 80 % des « seconde voiture » seront électriques. En 2028, ce sera la bascule totale, si tout va bien  ». Alain Rousset, président de la région a assuré qu’il continuerait à accompagner l’innovation en matière de bornes et de batteries. « Vous êtes des militants, votre engagement collectif est sans appel. Le Mondial de l’Auto à venir nous annoncera des surprises  ».

Jean-François Villeret recharge sa Tesla dans l’une des trois bornes des Orangeries en compagnie d’Olivia Gautier

Le Mondial s’est ouvert, effectivement, des annonces d’autonomies impressionnantes… nous en reparlerons.
Je tiens à remercier spécialement Nissan France et Bastien Batt, qui nous a mis à disposition le véhicule, et qui le fait à chaque fois que c’est possible. Mon compagnon Serge qui a été un copilote presque parfait, tous les participants et bien sûr l’ensemble de l’organisation Tour Véhicules Électriques qui nous fait voyager chaque année en silence….

Anne-Sophie Descamps
5ème participation au Tour VE Poitou-Charentes rebaptisé cette année Nouvelle Aquitaine Électrique Tour.

La "Jamais contente" venue de Belgique
Tous en charge !
Arrivée au Conseil régional Nouvelle Aquitaine avec en pilote Alain Rousset


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.