Accueil > Actualités > 42 ans après, retour aux sources pour quatre anciens étudiants de l’IUT de (...)

Actualités 10 février 2020

42 ans après, retour aux sources pour quatre anciens étudiants de l’IUT de Poitiers



Enregistrer au format pdf

Jean Roland, Eric, Didier, Dominique ont fait ensemble leurs études de DUT à l’IUT Génie Mécanique à Poitiers. 42 ans plus tard, le temps d’un week-end, ils ont pu se replonger dans l’atmosphère de leurs années d’études.

Ils se sont connus en 1977 à la sortie de leur bac. Jean Roland, Eric, Didier, Dominique ont fait ensemble leur 1ère puis 2e année d’IUT Génie Mécanique à Poitiers … Ils étaient au départ dans différentes résidences universitaires ou chez des particuliers, mais l’année suivante ils se sont regroupés dans la même résidence Marie Curie quasiment tous côte à côte au même étage ou juste à côté.
Sortis dans les 10 premiers, le DUT obtenu en 79 avait une réelle valeur autant pour eux que pour les entreprises. Durant leur longue carrière, il a permis d’ouvrir des portes autant pour travailler que pour accéder par la suite à bon nombre de formations.
Si certains ont continué sur des études commerciales à l’IAE ou de mécanique en école d’ingénieur, les autres ont fait l’inverse, tout d’abord « le service militaire » et bien d’autres choses après dont le CNAM ou un Master … pour parfois se retrouver en même temps, face au même recruteur à l’occasion de leur recherche d’emploi.

Pendant 35 ans, chacun a évolué sur ses projets personnels avec des emplois dans des grands groupes, PME/PMI, services … mais aussi mariages, déménagements, enfants, investissements … et ce fut Jean Roland qui les retrouva un à un il y a 8 ans. Depuis, ils se retrouvent régulièrement dans divers lieux et pays tous les 4 à 6 mois avec leurs épouses respectives (Françoise, Sylvie, Véronique, Laurence). Ils forment un groupe d’amis très proches et complices avec un groupe internet pour conserver le contact.
En ce weekend de janvier 2020, ils sont revenus sur Poitiers tous les 8, hébergés au « Gîte 1950 », un projet alliant tourisme et patrimoine développé par Didier. Ils ont demandé à faire une visite rétrospective de deux lieux particuliers qu’ils ont bien aimé (au temps des radios libres, des fêtes de week-end, de visites nocturnes, de boums au garage Rabelais, de nombreux murs franchis, de scènes de troubadours, de soirées guitares dans les résidences ou à la gare, de couloirs aux couleurs revisitées, de sorties Bitards … mais aussi l’organisation de concours et expo photos internationales, de fontaines de mousses, de montagnes de chaises ou PQ voire de pots de confitures (fermés) remplissant des chambres, etc etc etc …) bref déjà de vrais jeunes « animateurs ».

La résidence Marie Curie les a donc reçus très chaleureusement ce samedi matin en leur faisant découvrir les nouvelles salles d’activités, avec des changements de destination de lieux, ainsi qu’une chambre type … Ils ont ainsi pu découvrir un parking goudronné, la disparition des concierges qui créaient du lien social, la sous-traitance du ménage par bâtiment au lieu de mamans/femmes de ménage par étage, du veilleur de nuit doctorant … Ils ont pu apprécier les cuisines par couloir au lieu d’une par étage, l’installation de wc, douches et frigo dans les chambres au lieu d’être regroupées par couloir … ils ont parlé de la disparition des concerts en résidence, de la non fréquentation de la salle TV, de l’isolement des étudiants seuls devant leur ordinateur le soir au lieu de participer à des activités, la fermeture du restaurant universitaire Marie Curie, la création de studios pour couples … bref … beaucoup de choses ont bien changé … le lien en moins…

A 10h30 une surprise les attendait à l’IUT, après avoir obtenu l’accord du directeur de l’IUT monsieur Laurent MILLAND et l’appui d’Olivier de FREMONT en back office, ils ont été reçus par le responsable de l’Unité Génie Mécanique et Productique, Hamid ZAIDI spécialement venu pour eux ce samedi matin pour leur ouvrir les portes et leur montrer les évolutions depuis 42 ans.
Après un tour dans les classes de Langues, Résistance Des Matériaux… qui ne laissaient pas réellement transparaître les évolutions techniques (Charpy est toujours là), ils sont allés visiter les ateliers d’Automatisme et d’Usinage, les salles de Métrologie et d’Informatique. Ils y ont rencontré un vrai modernisme avec l’utilisation de CATIA en logiciel de CFAO, les imprimantes 3D ... et un certain dynamisme avec la participation au Challenge Européen « Educ Eco » ainsi qu’au concours national « Course en Cours » au niveau académique.
Mais là où ils ont réellement constaté que leur IUT avait collé au modernisme de la vie professionnelle, c’est avec les machines à commande numérique, les bras de robots industriels, la programmation des cartes … qui ont pris la main avantageusement sur les copeaux à balayer au sol après chaque cours, les machines conventionnelles à régler à la main, les boites à cames, les étaux limeur à écouter chanter sur le métal, la course aux diodes à fiche pour la programmation, voire la carte OMRON à dents ou les tuyaux et contacteurs percés à réparer dans le secteur automatisme.

Beaucoup de très bons souvenirs sont revenus à la mémoire de ses 4 jeunes anciens et c’est au moment où ils allaient quitter ces lieux avec les conjointes, avec un brin de nostalgie, qu’un apéritif préparé sympathiquement par la secrétaire du département Mme BERNARD et Monsieur ZAIDI a clôturé la visite en échangeant des cartes, en se laissant rêver à une remise des prix voire à un rassemblement de l’ensemble de la classe 79 sur Poitiers … A suivre donc …

DS



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.