Accueil > Actualités > Alexandra Turcat, rédactrice en chef du Marin : une femme à la barre (...)

Actualités 12 avril 2019

Alexandra Turcat, rédactrice en chef du Marin : une femme à la barre !



Enregistrer au format pdf

Exigeante, courageuse, vaillante, curieuse, … nombre de qualificatifs s’adaptent à cette journaliste qui est passée des salles de rédaction de l’AFP, au terrain ombrageux de l’actualité, pour désormais tenir la barre de l’unique journal consacré en France à l’économie maritime, l’hebdomadaire le Marin qui compte parmi les plus anciens titres du groupe Ouest-France.

Son parcours questionne. Elle n’est pas originaire d’une région maritime, elle ne navigue qu’occasionnellement. C’est son oncle qui était amiral, mais son père, passionné de courses automobiles, est tout de même celui qui la faisait naviguer, enfant.
En quelques mois, Alexandra Turcat, journaliste expérimentée dont la connaissance multisectorielle s’est forgée au sein de différents services du graal de l’information, l’Agence France Presse (AFP), a développé un regard expert sur les filières professionnelles maritimes : la pêche et les cultures marines, le shipping, le nautisme, les énergies marines renouvelables, les biotechnologies issues du monde de la mer… l’économie bleue est désormais son quotidien et le Marin, navire amiral qui fait état de l’activité et de la vision maritime française, le lieu idéal où poser son regard professionnel.

Son personnage étonne et force l’admiration quand,malgré sa discrétion, elle évoque son parcours de femme et de mère de quatre enfants. Du coup tous les compteurs s’affolent, on reprend son CV en y intercalant deux fois deux naissances proches (« car je ne voulais pas un nombre d’enfants impair »), une séparation, des reportages de terrain, des faits divers un congé parental de plusieurs années, des adolescents en demande, des maladies infantiles … et on l’imagine comme une idole orientale aux multiples bras doublée d’une insomniaque dopée au stress professionnel. Mais cela ne colle pas avec la femme calme, posée qui vous regarde attentivement.
Alexandra Turcat est une femme moderne. Après Science Po et un DEA de Sciences politiques, elle a décidé d’épouser la carrière vers laquelle sa curiosité l’avait naturellement dirigée, sans pour autant limiter ses aspirations. Et la vie de famille en faisait partie.
Lorsque les aléas conjugaux se sont traduits par une situation de mère seule avec 4 jolies personnes aux attentes multiples, elle a remplacé le découragement par de l’organisation, faisant confiance à des rencontres. C’est ainsi que plusieurs « jeunes gens de grande valeur » ont pu financer leurs fins d’études en assurant une présence auprès des enfants, prenant le relais si nécessaire.
De ces rencontres sont nées des amitiés durables, dont une, notamment avec Sarah, juriste et sociologue, qui évolue dans le monde des pêcheurs. Médiatrice entre l’administration et les professionnels, elle veille à ce que chacun parvienne à entendre la voix de l’autre.
Elles se sont rencontrées à un moment important de leurs vies respectives et se sont épaulées.

La Pêche, la Mer, au cœur de ces parcours.

Des métiers simples mais durs, au contact de la force des éléments, des caractères forgés par la nécessité de décider.
Alexandra ne détonne pas dans ce milieu. Elle en a l’exigence, la force de travail, la vaillance et l’opiniâtreté. Féminine, elle ne se transforme pas pour évoluer dans un monde spécialisé et technique. Elle s’adapte avec bienveillance. Sa curiosité lui sert de compas : « il n’y a pas de sujet inintéressant ».
Son expérience à l’AFP l’a préparée à la polyvalence nécessaire ; le siège parisien qui l’a recrutée à sa sortie d’étude l’a successivement spécialisée sur des sujets très différents, parfois ardus : d’abord les assurances et la finance, puis le domaine de la Sécurité Sociale où les acronymes font figure de nouvel alphabet, puis ensuite retour à la politique pour s’intéresser au suivi des militants de la droite de la droite….
Ses missions de terrain, d’abord comme journaliste détachée à Nantes, puis en qualité de cheffe de la rédaction de l’AFP Rennes en charge du quart nord-ouest de la France, sur des faits divers terribles (affaire Laetitia en Loire-Atlantique en 2011) ou des faits sociétaux majeurs (Notre Dame des Landes) lui ont permis d’évoluer dans des espaces hétérogènes et interlopes qui lui ont donné une forte adaptabilité.
Mère de famille, elle ne compte pas ses heures de travail, à l’instar des Gens de Mer mais son temps « à terre », de retour auprès de ses enfants, est, autant que possible, sacré.

Moderne et normale.

Alexandra Turcat fait la démonstration qu’une femme qui fait confiance à son instinct et à sa force peut concilier les différents aspects d’une vie qui n’exclut aucun domaine. La curiosité intellectuelle, l’envie de progresser dans la connaissance de domaines nouveaux, la foi en sa capacité à toujours apprendre et la confiance en l’avenir permettent de réussir un projet professionnel à côté d’une vie personnelle toute aussi riche.
Au moment où la société questionne la place des femmes, leur revenu, l’égalité de traitement et la conciliation vie perso/ vie pro, il est heureux de croiser le parcours de celles dont on n’entend pas forcément la voix, mais qui mettent en œuvre les solutions qui montrent l’étendue des possibles.

Leslie Widmann.
www.odysseedev.com

A propos du Marin :
Hebdomadaire fondé en 1946, il est réalisé par près de 40 journalistes répartis sur les littoraux métropolitains et ultra-marins pour suivre l’ensemble des actualités économiques maritimes.
Distribué en version papier et électronique avec des newsletters quotidiennes.
30 dossiers édités annuellement et hors-série thématiques ou régionaux.
Mise à disposition récente de « Data maritime » qui puise et trie les informations dans l’ensemble de la base de données de tous les titres de Ouest-France et du Marin.
Le Marin est également organisateur des Assises de l’économie de la mer, des Assises de la pêche et des produits de la mer, ainsi que, tous les deux ans, du Salon Euromaritime, et de l’exposition La mer XXL, à Nantes du 29 juin au 10 juillet, pour sensibiliser le grand public à l’importance de la mer dans son présent, comme pour son avenir.
www.lemarin.fr



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.