Accueil > Communiqués > Cem’In’EU, une startup qui veut révolutionner le secteur des cimenteries

Communiqués 19 novembre 2019

Cem’In’EU, une startup qui veut révolutionner le secteur des cimenteries



Enregistrer au format pdf

Après 40 M€ levés auprès d’investisseurs en 2017, Cem’In’Eu, la start-up cimentière procède à un deuxième tour de financement avec un objectif de 50 M€. Ce qui la placera dans le top 15 des levées de fonds d’entreprises privées en 2019. Basée à Nantes, elle possède une usine dans le Lot et Garonne, à Tonneins, en Nouvelle-Aquitaine : Aliénor Ciments.

Concernant cet appel de fonds, plus de la moitié de la somme a déjà été souscrite par des investisseurs professionnels : entrepreneurs, institutionnels et groupes familiaux. Le placement se poursuivra dans les prochains mois afin de financer l’implantation de ce réseau de cimenteries d’un nouveau type en France et en Europe.
Pergam, société co-fondatrice du projet, a structuré ce financement depuis son origine en 2017. Dirigée par son fondateur, Olivier Combastet, Pergam est une société de gestion de portefeuille active en private equity.
Innovation, proximité, agilité sont les trois termes qui décrivent le mieux le nouveau modèle économique que Cem’In’Eu est en train de développer au cœur des territoires, relevant un véritable défi dans l’univers très traditionnel du monde cimentier. Après Aliénor Ciments qui a reçu au début du mois d’octobre la norme NF pour l’ensemble des ciments qui sortent de ses lignes de production, Cem’In’Eu va poursuivre son développement avec 5 autres unités en France et à l’international.

Point fondamental du modèle économique développé par Cem’In’Eu, la recherche du meilleur bilan carbone possible, oriente tous les choix à toutes les étapes de la fabrication et de la supply chain.
Vincent Lefebvre, Président de Cem’In’Eu : « Les investisseurs ont bien compris la rupture de modèle économique que nous déployons actuellement sur le marché du ciment en Europe et répondent présent. Nous avons fait le choix de petites unités, bien ancrées dans les territoires au plus près des réseaux de transports ferroviaires et maritimes pour le sourcing et des besoins de nos clients pour la livraison. Sur le plan environnemental tout est pensé en amont pour offrir un modèle économique totalement innovant et optimisé afin de réduire au maximum l’impact carbone de notre activité. »

À propos : Cem’In’Eu est une start-up industrielle qui développe un concept de production et de commercialisation de ciment en Europe. Son approche du marché se base sur le principe du « small is beautiful » avec de petites unités de production compactes et standardisées implantées au plus proche des bassins économiques régionaux, avec un rayon d’intervention d’environ 200 kilomètres. Cem’In’Eu projette l’ouverture de quatre autres usines en France, chacune embranchée au réseau ferré ou accessible par voie d’eau. www.cemineu.com



  • Emile
    20 novembre, 17:02

    Comment peut-on croire aux vertus environnementales d’un modèle économique où le CO2 généré lors de la fabrication et de la cuisson du clinker est émis dans un autre pays puis le clinker transporté jusqu’en France versus un clinker fabriqué à proximité immédiate d’une cimenterie française ?
    Quel intérêt pour notre planète comme pour les clients ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.