Accueil > Actualités > International > Covid-19 : Télétravail aussi pour le bureau de la Nouvelle-Aquitaine à (...)

International 24 avril 2020

Covid-19 : Télétravail aussi pour le bureau de la Nouvelle-Aquitaine à Bruxelles



Enregistrer au format pdf

Marie-Pierre Mesplède qui dirige le bureau de la Région Nouvelle-Aquitaine à Bruxelles, nous a livré quelques informations sur la situation au regard de ces circonstances particulières.

"Nous sommes tous en télétravail et faire de l’Europe devant son ordinateur, ce n’est pas drôle !" Il faut dire qu’une partie des missions de ce bureau consiste en l’accueil de délégations à Bruxelles, en l’animation de réunions d’informations en Nouvelle-Aquitaine... Et que tout ce volet dynamique de relations publiques n’est plus à l’ordre du jour.
"Il est compliqué de négocier en visioconférence donc les dossiers n’avancent pas ou très lentement et c’est un peu frustrant. Néanmoins, nous avons obtenu que les fonds restant à consommer sur les programmes européens en Régions puissent être affectés à des actions locales. Il faudrait toutefois plus de souplesse et c’est ce qu’ont demandé les présidents Alain Rousset (Nouvelle-Aquitaine) et Stefano Bonaccini (Emilie Romagne, Italie) par courrier le 3 avril dernier à Elisa Ferreira, Commissaire européenne à la politique de cohésion et aux réformes."
Courrier ci-dessous en pdf :

Courier co-signé par les présidents de Nouvelle-Aquitaine et d’Emilie Romagne

Sur demande des représentants des territoires, le Comité des Régions a lancé une plateforme d’échanges

Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions a répondu à l’appel des dirigeants régionaux et locaux de l’Union européenne : "Nombre de présidents de région et de maires m’ont demandé de mettre en place une plateforme d’échange qui donnera aux membres du CdR et aux dirigeants locaux et régionaux de l’Union européenne la possibilité de faire connaître leurs besoins, leurs réactions et leurs idées et d’élaborer des solutions communes." Contributions et détails accessibles en suivant ce lien.

Un plan de relance qui tarde à venir

Tiraillés par les habituelles dissensions Nord-Sud, les 27 ne sont pas parvenus la semaine dernière à établir un plan de relance économique à l’échelle de l’Union européenne. Ce budget, qui devrait se chiffrer en milliers de milliards, s’inscrirait dans celui de la mandature 2021-2027. Il s’agit pourtant d’agir vite comme l’a rappelé la présidente de la BCE Christine Lagarde, afin de limiter les effets d’une récession forte et d’éviter à l’Union européenne d’être à la traîne lors de la reprise de l’économie mondiale.
La Commission européenne a donc été chargée d’établir les grandes lignes de ce plan.

CR.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.