Accueil > Actualités > International > Grand Pavois 2013 : perspectives nautiques norvégiennes

International 16 septembre 2013

Grand Pavois 2013 : perspectives nautiques norvégiennes



Enregistrer au format pdf

Trois questions à Pascal Lecamp, directeur du bureau UBIFRANCE d’Oslo et responsable de la zone scandinave.

"LPE : En dehors de la Russie, la Norvège est le seul pays de la zone baltique à ne pas être membre de l’Union Européenne : faut-il néanmoins s’y intéresser ?

Pascal Lecamp : Au contraire ! La Norvège est un pays aux ressources naturelles exceptionnelles et facile d’accès. A partir des années 70, les hydrocarbures ont permis à la Norvège de devenir l’un des pays les plus riches du monde. C’est à présent le 5ème exportateur mondial de pétrole brut, le 2ème exportateur mondial de gaz naturel, avec une forte augmentation de la production depuis 10 ans. Par ailleurs, son sous-sol est riche en minerais et le pays dispose d’importantes ressources halieutiques, hydrauliques et de vastes forêts. La Norvège fait partie de l’Espace Economique Européen (EEE) et a signé le traité de Schengen : l’accès à son marché n’est donc pas un problème.

LPE : Quelle est la place du nautisme dans la culture norvégienne ?

Pascal Lecamp

Pascal Lecamp : Malgré les conditions climatiques, elle est très forte. Le pays dispose de 22 000 km de côte et l’héritage viking perdure : plus de 50% de la population norvégienne fait du bateau de loisirs au moins une fois par an. Le nombre de bateaux par habitant est l’un des plus forts au monde, avec 1 bateau pour 5,5 habitants contre 1 pour 120 en France.

Ce taux d’équipement élevé en bateaux de loisirs se retrouve également dans les pays voisins : on en compte en effet 850000 en Norvège, autant en Suède, 765000 en Finlande et, « seulement », 55000 au Danemark.

LPE : Un marché attractif pour le nautisme, donc ?

Pascal Lecamp : En effet : selon une étude de la Fédération du nautisme norvégienne publiée en 2012, 4,5% des personnes interrogées affirment vouloir acheter un bateau de loisirs au cours des 5 prochaines années, soit un potentiel de 90000 bateaux. Sachant que le prix d’achat moyen est de 45 000 € et que la taille moyenne des bateaux est de 18 pieds, la Norvège est donc une destination à ne pas négliger."

A noter : Pascal Lecamp animera, à l’occasion du Grand Pavois, le lundi 30 septembre 2013 un point sur le nautisme en Scandinavie et rencontrera en entretien individuel les entreprises intéressées par ce marché.
Participation gratuite sur inscription préalable auprès de Charles Colas (charles.colas@ubifrance.fr)



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.