Accueil > Communiqués > Groupe BCMI : Karl Touzalin cède les rênes de l’entreprise à Fabrice (...)

Communiqués 12 février 2020

Groupe BCMI : Karl Touzalin cède les rênes de l’entreprise à Fabrice Aubert



Enregistrer au format pdf

Trente ans après sa création, le Groupe BCMI, premier constructeur indépendant de maisons individuelles dans la région, a un nouveau dirigeant à sa tête.
Le PDG Karl Touzalin vient de céder les rênes de l’entreprise à Fabrice Aubert, son plus proche collaborateur.

À l’aube de cette nouvelle année, le Groupe BCMI ouvre une nouvelle page de son histoire. Trente ans après sa création, le premier constructeur régional indépendant de maisons individuelles, dont le siège social est à Poitiers, change de patron. À 51 ans, Karl Touzalin, le PDG de l’entreprise, a décidé de céder sa place à l’un de ses plus proches collaborateurs.
Après avoir écarté plusieurs offres de reprise émanant de grands groupes, le dirigeant a finalement opté pour une solution interne en confiant les commandes à Fabrice Aubert, qui occupe les fonctions de directeur administratif et financier depuis dix ans. « Les compétences qu’il a su développer et les relations de confiance que nous avons nouées au fil des années m’ont conduit à faire ce choix  », commente Karl Touzalin. « C’est une solution de continuité qui a le soutien des salariés et rassure les nombreux fournisseurs avec lesquels nous travaillons au quotidien. »

Âgé de 46 ans, Fabrice Aubert pourra compter sur l’accompagnement de son prédécesseur pendant plusieurs années, tant sur le plan humain que financier. C’est donc « avec fierté et un sentiment de grande responsabilité  » qu’il accepte de relever le défi. « J’accompagne depuis dix ans tous les projets de développement de cette entreprise, ce qui m’a permis d’acquérir une bonne connaissance de son fonctionnement, de ses valeurs et de ses forces vives. »

Le Groupe BCMI détient 25% de parts de marché dans la Vienne avec ses marques Maison d’Aujourd’hui, Demeures et Cottages et Maison Sweet. Il rayonne également dans les Deux-Sèvres, la Charente, la Charente-Maritime et la Vendée, avec des bureaux implantés à Niort, Angoulême, Saintes, Fontenay-le-Comte, Châtellerault, Mignaloux-Beauvoir et Saint-Benoît.

Après plusieurs années de croissance, l’entreprise, qui emploie une quarantaine de salariés, affiche un chiffre d’affaires de près de 22M€ en 2019 (plus de 210 pavillons livrés et 170 en cours de construction). Tous les voyants sont au vert pour BCMI qui ne cache pas ses projets d’expansion, notamment en Indre-et-Loire et en Vendée (Les Herbiers).



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.