Accueil > Région > L’attractivité de la Nouvelle-Aquitaine, un projet collectif

Région 29 mars 2019

L’attractivité de la Nouvelle-Aquitaine, un projet collectif



Enregistrer au format pdf

Quelles démarches mettre en place pour renforcer l’attractivité de la Nouvelle-Aquitaine ? C’était le fil rouge de la réflexion menée ce jeudi 28 mars à Angoulême lors du 1er forum de l’attractivité en Nouvelle-Aquitaine qui a réuni chefs d’entreprise, directeurs de développement économique ou touristique dans les territoires, responsables d’agences régionales...

Etat des lieux, démarches déjà engagées, le brainstorming du matin a laissé place à des pistes d’action l’après-midi, ponctuées de l’intervention du Président Alain Rousset "Pour moi, le premier facteur d’attractivité, c’est le bouche à oreilles ! Je suis satisfait de voir des affiches promotionnelles de la région dans le métro mais il faut apporter du sens à tout ça, sachant que la région n’a que 3 ans !"

Effectivement, cette jeunesse ne permet pas, comme l’avait rappelé plus tôt Jean-Marc Devanne, du cabinet CoManaging, "l’émergence d’un collectif, d’un attachement fort."
On le voit bien, chacun reste pour le moment attaché à un territoire plus réduit, historiquement porteur d’identité : le Pays Basque, le Périgord...

Au delà des atouts avérés de qualité de vie, le Président Rousset souhaite "une région fédérale, décentralisée, que l’initiative vienne des territoires et surtout que la Nouvelle-Aquitaine soit en pointe sur la transition climatique. De nombreux clusters et écosystèmes ont émergé déjà, une belle dynamique a été portée dans le domaine de la R&D. N’ayons pas peur de temps en temps de faire briller les chromes ! L’attractivité viendra naturellement. Et puis, il ne faut pas confondre compétitivité et cupidité !"

Des groupes comme Legrand, qui est l’un des seuls, coté au CAC40, à avoir son siège en province (à Limoges), ont mis en place une démarche d’attractivité pour attirer les talents et combattre les freins générés par un enclavement géographique. D’autres comme Naval Group, dont l’entité de Ruelle sur Touvre emploie 900 personnes, ont mis en place un responsable attractivité et mobilité qui organise par exemple des after-work sur Bordeaux et travaille sur une marque employeur.

Création d’un club de l’attractivité

Concrètement, il a été décidé à l’issue de ce forum de lancer un Club de l’attractivité baptisé nous ! Il est ouvert à tous les acteurs économiques, touristiques, associatifs et institutionnels de la Nouvelle-Aquitaine qui souhaitent s’engager dans la démarche.
Les objectifs du club sont de créer du lien, favoriser le partage d’expériences, mettre en place des ateliers thématiques, porter d’une même voix l’image de la Nouvelle-Aquitaine.
Pour rejoindre le mouvement, il suffit de s’inscrire sur www.naqui.fr/attractivite

CR



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.