Accueil > Actualités > Politique > La présidence des conseils départementaux de Charente-Maritime et des (...)

Politique 1er juillet 2021

La présidence des conseils départementaux de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres se féminise



Enregistrer au format pdf

Certains ou certaines diront enfin ! D’autres observeront que c’est dans la logique des choses. Le parcours politique de Sylvie Marcilly, maire de Fouras, 1ère vice-présidente de la CARO [1], désormais présidente de la Charente-Maritime après en avoir été vice-présidente pendant 10 ans, ne laisse personne surpris. Toutefois, c’est la première fois que ce département est présidé par une femme.
En Deux-Sèvres, Coralie Dénoues est devenue ce jeudi la première femme présidente du Département, qui plus est à 37 ans, après un mandat de Conseillère départementale. Son élection a été plus contrastée.

Sur les quatre départements de l’ex Poitou-Charentes, deux sont donc désormais présidés par des femmes.
Sylvie Marcilly a été élue par 34 voix sur 54 à la présidence de la Charente-Maritime suite au départ de Dominique Bussereau, par ailleurs nommé "Président honoraire" par arrêté préfectoral ce jeudi.
En Deux-Sèvres, Coralie Denoues, conseillère départementale sortante, a été élue à la présidence au 3e tour de scrutin par 16 voix sur 37. Elle succède à Hervé de Talhouet-Roy qui avait pris la présidence en "intérim" après l’élection de Gilbert Favreau au Sénat en septembre dernier. Il ne souhaitait pas se représenter après 29 ans de mandat.

Une élection serrée en Deux-Sèvres où Coralie Denoues était candidate à la présidence tout comme Rose-Marie Nieto et Chantal Brillaud.

Dans la Vienne, sans surprise, Alain Pichon, président sortant en place depuis l’élection de Bruno Belin au Sénat en septembre dernier, a été réélu. Il pourra s’appuyer sur une majorité solide représentant 15 cantons sur 19.
Ces trois départements restent à droite.

En revanche, en Charente, si le président demeure un homme, la couleur politique change car Jérôme Sourisseau, président sortant divers droite, en place depuis l’élection de François Bonneau au Sénat en septembre dernier, a dû laisser sa place à la majorité de gauche, représentée par Philippe Bouty.

Dans les autres départements de la Nouvelle-Aquitaine, ont été réélus : Pascal Coste (LR) en Corrèze, Valérie Simonet (LR) en Creuse, Germinal Peiro (PS) en Dordogne, Jean-Luc Gleyze (PS) en Gironde, Xavier Fortinon (PS) dans les Landes, Sophie Borderie (PS) en Lot-et-Garonne, Jean-Jacques Lasserre (MoDem) en Pyrénées-Atlantiques et Jean-Claude Leblois (PS) en Haute-Vienne.

CR


[1Communauté d’agglomération Rochefort Océan


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.