Accueil > Entreprises > Le Digital Lab de Thalès crée du lien avec des PME et renforce son ancrage (...)

Entreprises 31 janvier 2019

Le Digital Lab de Thalès crée du lien avec des PME et renforce son ancrage local



Enregistrer au format pdf

C’est ce lundi 28 janvier que l’inauguration officielle du Digital Lab de Thalès à Châtellerault a eu lieu en présence du président de Région, Alain Rousset et de nombreux élus et têtes de réseaux. Pour le groupe français, il s’agit de booster sa capacité à innover grâce à des collaborations avec des PME et compétences locales. Pour le territoire, l’enjeu est aussi de renforcer l’ancrage du plus gros employeur de la ville.

Eric Huber, Directeur général des activités avioniques et services a en premier lieu rappelé que Thalès est présent à Châtellerault depuis 60 ans et constitue aujourd’hui "le plus gros employeur de la ville avec 800 salariés. Nous allons de plus recruter 50 personnes en 2019". Le CSC (Centre de support client ou Customer Support Centre) y a été ouvert en 1993. C’est un "centre d’excellence en réparation et maintenance d’équipements aéronautiques" qui développe ses services aux compagnies aériennes clientes principalement en Europe, au Moyen Orient, avec une expertise mondiale au profit des autres centres. Plus de 33500 réparations de pièces y sont opérées chaque année.

Le digital, un enjeu majeur

"Plus de 7 milliards d’euros ont été investis chez Thalès dans les technologies digitales au cours des 4 dernières années (big data / Guavus, connectivité / Live TV, Intelligence Artificielle / CortAix, cyber / Vormetric et bientôt Gemalto)."
La "Digital Factory" a d’ailleurs été inaugurée en octobre 2017 à Paris. Son rôle : accélérer la transformation numérique du groupe et celle de ses clients. A savoir que nombre de compagnies aériennes gèrent encore les plannings et la maintenance de leurs avions sur papier ! Cette plateforme numérique de services industriels regroupe les meilleurs experts dans les technologies clés du digital. Elle héberge également un incubateur de start-ups. Deux autres sites ont été mis en place dans le même temps à Singapour et Montréal, tandis que le groupe compte deux laboratoires d’innovations en France à Toulouse et Bordeaux.

Concrètement, Thalès a déjà développé une suite applicative permettant la transmission d’informations en temps réel au pilote : "Aviobook". Elle travaille aussi à la maintenance prédictive avec "PartEdge" qui a été présentée lors de cette inauguration officielle. Il s’agit d’une solution qui permettra à terme aux 800 compagnies aériennes clientes de Thalès de gérer en ligne les commandes de pièces nécessaires à l’entretien et à la maintenance de leurs avions avec une visibilité en temps réel de la disponibilité et des délais de livraison.
Le Digital Lab de Châtellerault emploie déjà une dizaine de personnes dont des apprentis venus de Poitiers et d’Angoulême. Des collaborations étroites sont aussi menées avec des PME locales comme SERLI ou avec le Réseaux des professionnels du numérique : le SPN.
Un modèle qui pourrait conduire à la création d’un campus des métiers de l’aéronautique avec le soutien de la Région. Un projet en adéquation avec la labellisation nationale récente de Châtellerault, par ailleurs second bassin industriel en Nouvelle-Aquitaine, comme "Territoire d’industrie".

CR



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.