Accueil > Entreprises > Le Groupe MAIF opte pour l’entreprise à mission

Entreprises 17 juin 2019

Le Groupe MAIF opte pour l’entreprise à mission



Enregistrer au format pdf

Le Groupe mutualiste dévoilait il y a quelques jours ses chiffres pour l’année 2018. En parallèle de l’exercice rituel, l’annonce de l’option pour le statut d’entreprise à mission tel qu’il est désormais possible légalement (Loi PACTE), préfigure d’une stratégie différenciante, en phase avec des engagements sociétaux et environnementaux forts.

La plupart des indicateurs du groupe sont en progression sur 2018. D’ailleurs, 800 recrutements en CDD, CDI et alternance ont été opérés en 2018, ce qui aboutit à une augmentation des effectifs de 400 personnes sur la période 2015-2018.

Un plan stratégique engagé

"Face à des enjeux de fracture sociale, d’urgence climatique et de rupture digitale qui s’amplifient, la MAIF prend ses responsabilités en tant qu’assureur militant et choisit de réaffirmer et renforcer son engagement pour un impact positif sur la société. Elle est ainsi la première grande entreprise à s’engager sur la voie de l’entreprise à mission, comme le propose désormais la loi PACTE."
Le message est clair et sous réserve de la confirmation en assemblée générale au printemps 2020, une nouvelle stratégie devrait se mettre en place sous la direction d’un "Chief Mission Officer" qui vient d’être nommé.

En premier lieu, il s’agit de soigner la relation avec les sociétaires, ainsi, la MAIF enregistre déjà un taux de départ volontaire des sociétaires inférieur à 1% et un taux de fidélité 3 fois supérieur à la moyenne du marché, récompensés par tous les prix de la relation client depuis 15 ans.
En interne, l’égalité hommes-femmes est déjà une réalité avec un ratio de 99/100 à l’index Pénicaud et la certification Top Employeur (Top Employers Institute France 2018).
Autre exemple, la MAIF s’est engagée à accompagner la filière du recyclage automobile en favorisant l’usage des pièces de réemploi. Ainsi, sur les 30000 véhicules non réparables cédés chaque année à l’assureur mutualiste par ses sociétaires, ce dernier s’engage à en déconstruire 18 000. Sous réserve de la bonne adéquation entre la pièce à fournir et le véhicule à réparer, la MAIF sera susceptible d’alimenter 90000 réparations. Cette première étape s’inscrit dans une trajectoire ayant pour cible la déconstruction de tous les véhicules dans quelques années.

Les actions concrètes et engagées de la MAIF sont à retrouver sur son site dédié https://chaqueactecompte.maif.fr

"L’assureur militant" renforce ainsi son attractivité en choisissant une voie éthique et pas 100% commerciale comme certains de ses concurrents pourtant dits "mutualistes" .

Afin de symboliser ce changement, le Groupe a inauguré un nouveau logo désormais entièrement en blanc sur fond rouge, mais toujours en triangle. Il est déjà en place sur les bâtiments du siège social de Niort (Photo @Darri/MAIF)

CR.

Les chiffres clés du groupe au 31 décembre 2018 :
- 3,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires (dont 189,3 millions auprès des professionnels, collectivités et associations) soit +2,7%
- 3,059 millions de sociétaires (+32000 en 2018)
- 126,7 millions d’euros de résultat net
- 2,812 milliards d’euros de fonds propres
- 3,3 millions de lieux de risque assurés
- 3,5 millions de véhicules assurés
- 17,8 milliards d’actifs gérés
- 762 millions d’euros d’assurance vie gérés



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.