Accueil > Actualités > Politique > Municipales à Poitiers, Poitiers Collectif pour l’émergence d’un nouveau (...)

Politique 7 février 2020

Municipales à Poitiers, Poitiers Collectif pour l’émergence d’un nouveau modèle



Enregistrer au format pdf

A la manœuvre depuis le printemps 2018, Poitiers Collectif est désormais en campagne pour les municipales à Poitiers avec une liste jeune (44 ans en moyenne), composée de "personnes reconnues pour leur expertise" (60% n’adhèrent à aucun parti) souligne la tête de liste Léonore Moncond’huy, 29 ans. Faire de la politique autrement, valoriser les ressources locales, partager les responsabilités, évaluer les actions... sont quelques uns des marqueurs du programme de cette liste qui rassemble essentiellement des sensibilités de la gauche et des verts.

"Les consultations que nous avons menées depuis le printemps 2018 nous ont confortés dans la nécessité de faire de la politique autrement, de proposer un autre modèle aux abstentionnistes et aux 20-40 ans, nos cœurs de cible. Nous sommes tous des experts du quotidien, chacun a donc sa place dans ce projet de territoire" rappelle la jeune tête de liste qui exerce actuellement un mandat d’élue régionale qu’elle abandonnera en cas de victoire.

L’écologie, la justice sociale et la démocratie comme fils conducteurs

Sur le sujet économique, Poitiers Collectif souhaite "privilégier le développement des ressources locales" plutôt que les grandes manœuvres pour attirer de nouvelles implantations. Quant au commerce, Léonore Moncond’huy mise sur une approche globale : "le en même temps ne marche pas ! Il faut choisir entre la périphérie et le centre, mais aussi soutenir les circuits courts, l’agriculture locale. Les commerces du centre-ville sont contraints par des taxations qui s’appliquent dès qu’ils sortent un portant sur les trottoirs. Quelques fois ils sont même obligés de louer un immeuble entier, dont les étages sont inexploitables, pour utiliser le local commercial du rez de chaussée... notre programme a été conçu à partir d’échanges avec ces professionnels.
Sur le volet économique, l’insertion doit être développée avec une contractualisation pluriannuelle permettant aux structures en place de mieux piloter leurs projets.
La filière du jeu de société pourrait être soutenue avec la pépite Libellud, en partenariat avec Angoulême, Parthenay (Festival du jeu), l’Université, vers une formation en Game Design...
"

"N’oublions pas l’Université. Nous souhaitons qu’elle soit davantage ancrée en centre-ville, que la recherche soit encouragée. Il faut faire en sorte que les étudiants qui s’y forment restent sur le territoire et répondent aux besoins de recrutement des entreprises. D’autre part, nous allons créer un laboratoire d’évaluation des politiques publiques avec certains chercheurs de l’Université."

La mobilité, qui est aussi un enjeu important dans une agglomération comme Poitiers, est évoquée par Poitiers Collectif : "Nous ne remettons pas en cause la piétonnisation du centre-ville mais l’offre de transports n’a pas été adaptée en conséquence ! Il faut faire un diagnostic sur les flux et revoir l’offre de transport collectif proposée actuellement."

Quant à l’écologie, qui est dans l’ADN de Poitiers Collectif, Léonore Moncond’huy déclare "Végétaliser Poitiers fait partie de nos priorités. Il faut créer des oasis de verdure car le centre-ville a été très minéralisé ces dernières années ! Il faut privilégier les végétaux utiles aux abeilles et nous planterons 1 arbre pour chaque naissance."

Un dernier mot sur les grandes infrastructures du territoire ? "L’aéroport est structurellement déficitaire et écologiquement un désastre. Très peu de Poitevins l’utilisent et c’est de l’argent public qui le finance ! Quant au projet d’Arena, nous aurions préféré une rénovation en profondeur du Parc des Expositions plutôt que ce projet qui bétonne une terre agricole."

Partager les responsabilités au sein de Grand Poitiers

"Notre souhait n’est pas de piloter la Mairie de Poitiers et Grand Poitiers, mais plutôt, au sein de la Communauté urbaine, de partager les responsabilités en laissant le maire d’une autre collectivité aux manettes. Il faut resserrer les liens sur ce territoire qui est très vaste, permettre à chaque habitant d’avoir accès à une offre globale."

A noter que Poitiers Collectif s’appuie sur un Comité de Soutien rassemblant 150 signataires.

CR

Plus : https://poitierscollectif.fr



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.