Accueil > Actualités > Politique > Municipales à Royan, la liste Nouvel’R en mode gestion de projets

Politique 2 mars 2020

Municipales à Royan, la liste Nouvel’R en mode gestion de projets



Enregistrer au format pdf

Thomas Lafarie est la tête de liste Nouvel’R à Royan, avec le soutien de LREM, du Modem et du Mouvement Radical Social Libéral. L’assureur de 39 ans propose pour Royan et la Communauté d’agglomération une impulsion économique beaucoup plus marquée ainsi qu’une approche différente pour attirer et conserver sur le territoire jeunes et actifs.

"J’ai un parcours professionnel assez varié, notamment dans le développement durable et il y a six ans j’ai suivi mon épouse, enseignante, qui venait d’être mutée à Royan. Nous-nous sommes donc installés avec nos deux filles et j’ai choisi de me lancer à mon compte dans le domaine des assurances, ce qui m’a permis très vite d’être en contact avec les clubs d’entrepreneurs et aussi de constater qu’il fallait d’urgence une autre stratégie pour Royan."

Thomas Lafarie présente sa liste comme un "mélange de compétences" avec la volonté de compter au conseil municipal "des personnes qui maîtrisent l’économie".
"Nous avons créé un questionnaire en ligne et obtenu près de 300 réponses avec de grandes priorités qui se détachent pour les habitants : la voirie, la santé, l’emploi et la culture. Il faut dire que Royan est une ville vieillissante qui n’a pas souhaité impulser vers un accueil de nouvelles entreprises et dont l’exécutif n’a pas voulu travailler en cohérence avec la Communauté d’agglomération.
Un exemple : le Palais des Congrès, dont la rénovation devrait coûter plusieurs millions d’euros, aurait dû être transféré à l’agglomération. Il faudrait certes s’appuyer sur la silver économie, mais pour créer de nouveaux services autour de la qualité de vie, le numérique.
Le tourisme est une valeur ajoutée importante au territoire, mais il nous faut mieux accueillir les saisonniers, créer les conditions favorables pour garder les actifs.
La CARA a créé une plateforme entreprendre, il faut l’encourager, travailler avec ses services pour enfin attirer de nouvelles entreprises et ne plus miser que sur le tourisme.
A Royan, il y a plusieurs clubs d’entrepreneurs, 6 pôles commerciaux et 3 associations de commerçants... il faut les faire travailler ensemble, interagir pour le territoire.
Nous proposons donc une méthode en "gestion de projet" et avec les acteurs déjà impliqués pour que Royan devienne bien plus qu’une station balnéaire. L’étude en cours de navette fluviale Royan-Bordeaux, si elle venait à aboutir sur un dispositif concret, pourrait nous apporter d’autres perspectives, Royan a une carte à jouer !
"

Plus : www.facebook.com/RoyanNouvelR



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.