Accueil > Actualités > Premiers vœux inter-consulaires dans la Vienne, en toute simplicité

Actualités 29 janvier 2019

Premiers vœux inter-consulaires dans la Vienne, en toute simplicité



Enregistrer au format pdf

Pour la première fois, les Chambres de commerce et d’industrie, des métiers et de l’artisanat et de l’agriculture étaient réunies mercredi 23 janvier pour des vœux en commun.
Après un temps relativement court réservé aux discours, place était donnée au partage autour d’une galette artisanale et aux échanges informels dans la Maison des étudiants de Poitiers. Là aussi, une première pour ce lieu certainement symbole de l’attachement des chambres à la formation des jeunes.

Karine Desroses, présidente de la CMA de la Vienne

C’est Karine Desroses, la présidente de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat qui a ouvert la soirée, rappelant le rôle essentiel des corps intermédiaires que sont les chambres consulaires, leur action au profit des entreprises en matière de compétences à l’échelle des bassins d’emploi.

Pour le président de la Chambre de commerce et d’industrie, Claude Lafond, "les Chambres de commerce ont du faire face à des contraintes budgétaires sans précédent, se réorganiser, tout en répondant aux quelques 200 sollicitations journalières d’entreprises et de porteurs de projet". La liaison Poitiers-Limoges, la situation de l’aéroport dont la CCI a du se désengager, la construction de la future arena qui devrait apporter du travail aux entreprises locales, l’institut Robuchon sont quelques uns des sujets qu’il a abordés.
La "nécessité d’ancrer les actifs qualifiés dans le territoire" a aussi été rappelée et la notion de proximité avec l’exemple de la maison des entreprises en Civraisien.

Claude Lafond, président de la CCI de la Vienne

Enfin, Dominique Marchand, le président de la Chambre d’agriculture a confié son "inquiétude face à la montée des populismes en Europe" ; une Europe au sein de laquelle il estime que "le monde agricole doit porter un vrai projet". Il a souligné les pertes financières consécutives à l’abandon du classement du territoire en zone défavorisée. Le président a également rappelé le rôle capital des agriculteurs dans le développement durable : "un rôle environnemental, sociétal et économique", fustigeant "l’agri-bashing" de ces derniers mois. Enfin il a alerté sur le "risque d’anarchie foncière en parallèle des projets de déviations et autres aménagements routiers".

Dominique Marchand, président de la Chambre d’agriculture de la Vienne

Parmi les autres interventions officielles de la soirée, on peut citer celle du vice-président du Département, Benoît Coquelet, qui a souligné la bonne santé du département de la Vienne "on n’a jamais autant investi depuis Monory".
Enfin, Isabelle Dilhac, préfète de la Vienne, a souhaité, avant d’aller couper la galette, que les relations ouvertes, efficaces et transparentes de l’Etat et des chambres consulaires dans la Vienne perdurent en 2019 et que l’année soit pour la République une année dynamique et apaisée.

CR

Photo principale : Karine Desroses, Isabelle Dilhac, Claude Lafond et Dominique Marchand ont essayé de couper la galette de façon équitable ! Crédits Le Petit économiste.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.