Accueil > Communiqués > Une nouvelle direction à la tête du Groupe SORÉGIES

Communiqués 23 juin 2020

Une nouvelle direction à la tête du Groupe SORÉGIES



Enregistrer au format pdf

Depuis le 1er mai 2020, une nouvelle équipe a pris la direction du Groupe SORÉGIES, énergéticien de référence dans la Vienne depuis près d’un siècle.
Marc Loisel, directeur général du Groupe depuis 10 ans, a passé le relais à Frédéric Bouvier, ex-directeur des activités santé de Philips en France. A ses côtés, Pascal Grimaud, ex-président du directoire de SRD, filiale du Groupe SORÉGIES, a pris la fonction de directeur général adjoint ressources mutualisées Groupe. Sylvain Gomont, déjà membre de l’équipe de direction du Groupe, lui succède en tant que président du directoire de SRD.

(De gauche à droite : Frédéric Bouvier, Pascal Grimaud, Marc Loisel. Photos ©SORÉGIES)

Marc Loisel : 34 années au développement du service public de l’énergie dans la Vienne

C’est en tant qu’ingénieur travaux que Marc Loisel entre à la Régie d’électricité de la Vienne, en 1986. Il participe à l’informatisation des premières activités techniques, d’abord au moyen du minitel, puis grâce à l’arrivée des premiers micro-ordinateurs dans l’entreprise. En 1993, il prend la direction du service relations clients et participe au développement du chauffage électrique. Puis, en 1998, il devient directeur des services techniques et coordonne le développement des premiers réseaux de gaz. Deux ans plus tard, il crée la direction commerciale, qui voit le jour avec les premières offres de marché pour les professionnels.
En 2005, il devient directeur adjoint de SORÉGIES, en charge de la partie commerce et développement.
La loi oblige bientôt la séparation des activités de fournisseur et de gestionnaire de réseau, et c’est en 2008 qu’il est alors nommé directeur de SRD, filiale dédiée aux activités réseaux. En 2010, il devient directeur général du Groupe SORÉGIES. Il revient sur ces 10 dernières années : « Nos entreprises ont connu deux grandes périodes au cours de mon mandat. De 2010 à 2016, nous avons réalisé beaucoup d’investissements pour développer et diversifier nos activités sur la chaîne de l’énergie. Cela a nécessité une gestion rigoureuse et un plan d’économies. En 2016, la réorganisation capitalistique autour de l’entreprise pivot SORÉGIES a significativement augmenté notre capacité financière. Nos entreprises de production d’énergies renouvelables, SERGIES et Hydrocop, ont pris leur essor, de même qu’Alterna, notre filiale de commercialisation à l’échelle nationale. Ce qui a impliqué une forte augmentation de notre masse salariale. Nous récoltons aujourd’hui les graines semées au début des années 2000. »

Frédéric Bouvier : l’énergie et l’industrie, fils rouges d’un parcours public et privé

Des graines que Frédéric Bouvier entend bien cultiver et faire grandir. Sorti de l’Ena en 2004, il travaille pendant 8 ans pour la fonction publique d’État. D’abord en tant que sous-préfet, puis au ministère des affaires étrangères, en charge des crises de la corne de l’Afrique. Il intègre ensuite les cabinets ministériels. Ainsi, en 2010, il devient conseiller diplomatique du Ministre de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique. En lien avec les industriels du secteur – grands groupes, ETI et PME – il gère alors les grands dossiers énergétiques européens et internationaux : filières export, développement des énergies renouvelables, approvisionnements énergétiques stratégiques…
En 2012, il rejoint le secteur privé, au sein de l’entreprise Soitec, un leader des matériaux semi-conducteurs de très haute performance. En tant que directeur des affaires stratégiques et du marketing énergie, il développe la diversification sur les marchés énergétiques (photovoltaïque et éclairage). Il est notamment en charge des partenariats pour la création d’une chaîne de valeur intégrée, industrielle et commerciale, pour les activités mondiales de la filiale photovoltaïque (grandes centrales au sol CPV). Deux ans plus tard, il rejoint le groupe Philips pour créer la business unit « comptes publics », qui représente près de 50% du chiffre d’affaires de la filiale française (éclairage intelligence, smart city, activités médicales…).
Alors que le groupe décide de recentrer son activité sur la santé et le médical, il prend la direction de la stratégie, des new business, du marketing et de la nouvelle division « solutions », puis devient responsable de l’ensemble des activités santé en France.

Poursuivre le développement du Groupe en préservant son ancrage territorial

Nouveau directeur de SORÉGIES, Frédéric Bouvier entend poursuivre la stratégie d’un Groupe intégré. « Je veux prolonger et accentuer cette dynamique de groupe intégré sur toute la chaîne de l’énergie. Nous continuerons à investir, en particulier dans le domaine de la production d’énergies renouvelables. Nous poursuivons également notre développement commercial, dans un environnement concurrentiel, notamment à travers notre marque nationale Alterna. Tout en préservant la spécificité de notre économie mixte, avec un ancrage fort au service du territoire. Nos entreprises sont d’utilité économique, sociale et environnementale : il faut essaimer ce modèle d’entreprises locales d’énergie, afin d’en faire un modèle pour la transition énergétique au niveau national. »

A propos du Groupe SORÉGIES :
Né il y a près d’un siècle à Poitiers, le Groupe SORÉGIES est un énergéticien intégré : production et fourniture de gaz et d’électricité, gestion des réseaux de distribution, éclairage public, services énergétiques et mobilités décarbonées.
Engagé dans le développement durable et la transition énergétique, SORÉGIES, entreprise pivot du Groupe, offre à ses clients une énergie locale et citoyenne.
Soucieux de partager ses valeurs et afin de proposer « l’énergie des territoires » partout en France, SORÉGIES fédère plus de 50 entreprises locales d’énergie au sein du fournisseur alternatif Alterna.
A travers la filiale SERGIES, le Groupe est un important producteur d’énergies renouvelables : plus de 40 hectares de centrales photovoltaïques, 13 parcs éoliens, 27 centrales hydroélectriques, ainsi que 4 unités de méthanisation/biogaz, représentant une production totale annuelle de 400 Gwh.
La filiale SORÉGIES SERVICES, installateur en énergie, propose des solutions variées et innovantes pour professionnels et les particuliers dans la Vienne et les Deux-Sèvres.
En 2019 SORÉGIES a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 531 millions €. Ses actionnaires de référence sont les communes et intercommunalités réunies au sein du Syndicat ÉNERGIES VIENNE, aux côtés de la Caisse des Dépôts et du Crédit Agricole Touraine Poitou.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.